#Gamescom – LEGO Worlds

par Blood22 août 2016
Réagissez à cet article
Yeah
0%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%

LEGO Worlds est un jeu sandbox développé par Traveller’s Tales et édité par WB Games. Il est d’ailleurs disponible en accès anticipé sur Steam depuis le 1ᵉʳ juin 2015 (ouais, ça fait limite une décennie, je sais bien).

Durant cette Gamescom, nous avons pu faire un hands-on sur la dernière build du jeu.

Cet article preview va d’ailleurs être une plaie à rédiger de mon côté vu que j’ai passé mon temps à jouer avec les différents animaux du jeu et à voler en avion, oui bon que voulez-vous, j’avoue, je suis un enfant…

Contrairement à MineCraft, vous ne passerez pas votre temps à récolter des ressources afin de laisser libre court à votre imagination en construisant des monuments tel un architecte d’une renommée mondiale à toute épreuve. Dans LEGO Worlds, il faudra « simplement » découvrir les ressources et objets pré construits, les PNJ, les véhicules, ainsi que les animaux en vous baladant sur une map générée aléatoirement afin de pouvoir les construire n’importe où par la suite dans votre menu créatif. Le jeu est vraiment basé sur l’amusement et non l’ennui généré par le farm, ce qui pourra plaire à un plus grand nombre de joueurs.

Il est également possible de personnaliser son personnage de la tête aux pieds, en l’habillant différemment.

Un certain soin a été apporté aux animations des animaux, j’ai pu par exemple dompter un chien (qui était tout perdu sur un nuage), un cheval, un dauphin et un poulpe que j’ai pu chevaucher durant mon périple dans ce biome généré aléatoirement et ainsi vraiment découvrir les différentes animations que propose le jeu, qui m’ont laissé bouche bée. Pour l’exemple, vous pouvez même faire des sauts dans l’eau avec votre dauphin.

Du côté de l’aéronautique, on peut par exemple prendre des avions, afin d’explorer ce monde par la voie du ciel, j’ai par contre été déçu par deux choses :

  1. Le fait qu’il n’était pas possible d’inverser les commandes des joysticks en l’air sans inverser les commandes au sol, j’espère vraiment que les développeurs se pencheront sur ce cas.
  2. Le « brouillard de guerre » (en gros tout ce qui cache ce que vous n’avez pas exploré) vous empêche de voir le sol si vous volez trop haut, ce qui rend le jeu plutôt moche au final (clipping à outrance), et ne vous permet pas de profiter des coins agréables à voir.

Pour en finir avec un dernier problème du jeu que j’ai pu repérer durant ma session de jeu, la vue à la troisième personne, peut générer des problèmes de collision avec le décor, lorsque vous êtes en sous-terrain.

Et pour en revenir à la construction, c’est plutôt bon et bien foutu : position sur trois axes des éléments, rotation, formes rectangulaires ou rondes, réglage de la profondeur de l’outil de creusage, modification de chaque couleur de brique, terraformation etc… Si avec tout cela, vous n’arrivez pas à construire un building de vos rêves, c’est qu’on ne peut plus rien faire pour vous.

Et c’est ainsi que s’achève cette preview Gamescom de LEGO Worlds.

À propos du rédacteur
Blood

Rédacteur en chef de ZeroPing.FR

Processeur :
i7-5930K OC@4.2GHZ

Carte Mère :
Asus Rampage V Edition 10

Carte Graphique :
Aorus GeForce GTX 1080 Ti XTREME Edition (x2)

RAM :
4*8 Go DDR4 G.SKILL TridentZ (Profil XMP)