#Gamescom – Torment : Tides of Numenéra

par Kuneru25 août 2016
Réagissez à cet article
Yeah
0%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%

1920x1080 (1)
Torment : Tides of Numenera est un RPG développé et édité par inXile Entertainment, sa sortie est prévue pour avant la fin d’année 2017 sur PC.

Après de long mois sur Kickstarter, inXile profite de cette Gamescom pour nous montrer leur jeu, très attendu par la communauté RPG. J’ai eu droit à une présentation et après quelques soucis techniques, le scénariste nous aura présenté le jeu (dans la joie et les injures libératrices après ces quelques soucis PC). On nous met directement dans le bain en nous demandant si on connait Planescape : Torment et on nous annonçant qu’il s’agit du successeur spirituel (une bonne chose, à la vue de la qualité de ce dernier, une création des années 90).

Suite à cela et je ne sais pas si c’est pour nous rassurer, mais on nous indique que de grands noms travaillent sur le projet, des gens comme Colin McComb ou Brian Fargo.

Le jeu est décrit comme une histoire de Science-fiction Fantasy en vue isométrique, mais qui comporte de la 3D. Le style graphique est, peut-être, un choix risqué, mais je le trouve moi-même fantastique, cela donne l’impression de se balader dans des dessins.
La présentation nous aura montrée l’univers du jeu qui mélange de la technologie avec des créatures de la fantasy.

Le scénario se passe sur Terre, un milliard d’année dans le futur. Grâce à la technologie, différentes races ont modifiées leur apparence physique ainsi bien d’autres éléments. Nos choix et leurs conséquences auront un rôle des plus importants dans notre aventure qui sera, selon eux, différente pour tout le monde, selon les choix pris.

Il faut cependant être clair sur une chose à propos du scénario, ce n’est pas une trame épique ! Pas question d’aller jouer les héros pour sauver le monde de la destruction et du mal venu des enfers, non, il s’agit juste de vivre et de comprendre notre existence.

1920x1080

Nos choix auront un impact important sur le monde (selon l’importance de se dit choix…) et influencera notre personnage ainsi que notre entourage. Un impact tellement important que les PNJ pourront agir différemment et que cela débloquera ou bloquera l’utilisation de certains objets et sorts.
Pour tout vous dire, le présentateur Colin McComb, nous aura donné un exemple type où notre personnage refuse d’aider des PNJ. Il nous explique que cela ne veut pas forcément dire que nous refusons une quête, mais que c’est bien un choix et que cela changera, peut-être voire sans doute, des choses pour la suite, entre vos compagnons, les PNJ, votre personnage et dans le monde.

En revanche, en ce qui concerne les combats, on s’est retrouvé à un système simple et classique. Il s’agit ici d’un simple système au tour par tour, mais attention, les combats ne seront sans doute peu nombreux. Dans la plupart des RPG, il existe forcément des moments de combats et Tides of Numenera n’a pas été pensé ainsi. Certes, cela demande de la stratégie, mais les combats seront surtout présents lorsque c’est inévitable. Surtout que nous avons la possibilité de trouver de nombreux moyens pour éviter le combat et que dialoguer avec l’ennemi pour résoudre le conflit est possible.

Il reste encore beaucoup à découvrir sur Torment : Tides of Numenera et j’attends des nouvelles avec impatience. C’est un RPG des plus ambitieux, mené par des personnes qui ont roulé leur bosse. Malheureusement, il ne sera sans doute pas pour les néophytes et bien pour les fans du genre qui auront besoin de (selon eux) 80h de jeu pour le terminer entièrement.

À propos du rédacteur
Kuneru

Rédacteur de ZeroPing.FR

Processeur : i5-2500K @3.30GHZ
Carte Mère : MSI P67A-GD55 (révision B3)
Carte Graphique : MSI GTX 660
RAM : Corsair 4*3GB