Preview/Review

Guild Wars 2 : Path of Fire

par 14 octobre 2017
Fiche Technique

Acheter ce jeu à prix réduit chez nos partenaires…

Version numérique (Instant Gaming)

Genre

Jeux Massivement Multijoueur

Développeur

Arenanet

Éditeur

Ncsoft

Date de sortie

22 Septembre 2017

Version

Commerciale

Points Positifs

  • Game design
  • Les montures
  • Rappel de l'histoire du premier
  • Les maps mieux équilibrées

Points Négatifs

  • Pas de nouvelle classe
  • Pas de nouveaux donjons

Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Scénario
7.5
Durée de vie
7.5
Design
8.5
Avis du Rédacteur

Une bonne extension qui apprend des erreurs des précédentes en proposant une map mieux équilibrée et des décors sublimes en plus de nous replonger dans le passé de Kourna

7.5
Note de la rédaction
Note des joueurs
Vous avez déjà noté cet article

Amis Tyriens, l’heure est grave (encore) alors que Mordremoth est vaincu par la puissance du moral de nos troupes et du commandant, l’histoire vivante nous ramène à la dure réalité. En effet, alors que tout semble aller pour le mieux, nous allons de revirements en revirements, et notre cas n’est pas prêt de s’améliorer avec Path of Fire.

Le retour des dieux

Ça c’est de moi

En effet, alors que vous trouvez un moyen de retourner les dragons les uns contre les autres, Balthazar dieu de la guerre est descendu sur la Tyrie afin de gagner en puissance. Son arrivée bien évidement, n’annonce rien de bon car sa prise en puissance implique de lourdes conséquences pour le continent.

Comme si cela ne suffisait pas, il décide de s’en prendre à Kralkatorrik dans le désert de cristal et Vabbi qui est déjà en proie aux exactions de Palawa Joko, roi des éveillés.
Vous l’aurez compris, c’est dans un joyeux bordel entre 3 puissances hors normes que l’on va faire une entrée fracassante en poursuivant le dieu de la guerre.

Bienvenue dans le désert de cristal

Je suis un jedi !!!!

Après de longues années il est temps de rouvrir les portes du désert de cristal, et surtout de élona, mais ne vous y trompez pas, entre Palawa Joko, Balthazar et Kralkatorrik ce ne sera pas de tout repos.

Heureusement, pour accomplir notre mission, nous bénéficierons de nombreux alliés venus de Tyrie avec nous et sur place prêts à nous aider à éliminer le Dieu de la guerre qui ravage les rives de l’Elon.

De plus, qui dit nouvelles contrées, dit aussi nouvelles connaissances, et donc nouvelles Maîtrises, mais aussi nouvelles spécialisations, et surtout montures ! Une première dans Guild Wars, et pour le coup elles apportent un réel intérêt au titre au-delà de celui de moyens de locomotions.

 

Le lapin de pâques !!!

En effet, aux nombres de 4, elles permettent en plus de gagner du temps lors des longs trajets (car oui, les zones sont grandes) d’accéder à des lieux autrement inatteignables. On pourra chevaucher un Raptor (avec des réactions très proches de celles d’un canidé) permettant de sauter plus loin, mais aussi d’un lapin/kangourou qui lui se concentre sur les sauts verticaux, d’une raie pouvant passer sur les zones dangereuses ou liquides comme la mer, ou encore le désert de souffre, lieu emblématique de élona. Pour finir, le chacal permet quant à lui de passer par des espèces de portails.

Au-delà de ces nouvelles montures qui se voient attribuées tout un ensemble de maitrises, on aura accès comme dit plus haut à une nouvelle spécialisation pour chaque classe. Malheureusement, pas de nouvelle classe dans cette extension pour le moment.

Retour à Elona

Le retour de Joko

Le plus gros point fort de cette extension (bien que le raptor soit parfait) vient quand même de l’ouverture du désert de cristal, et surtout d’Elona. Oui, c’est très fan service, mais cette zone est totalement influencée par l’histoire du premier Guild Wars, et on le sent bien plus.

En effet, tout est fait pour nous rappeler les événements du premier GW, notamment avec la présence de Palawa Joko au pouvoir ce qui ne va pas nous faciliter la tâche. On retrouve aussi le désert de cristal, et Vabbi qui était la partie riche de Elona.

Toute l’ambiance de la zone est parfaitement retranscrite. Petit point noir, un choix entre les lanciers et les éveillés qui malheureusement n’apporte que peu de changement, et n’influence pas du tout l’histoire.

Conclusion

Au final Path of fire est une bonne extension, bien qu’elle soit perfectible et qu’elle touche surtout la corde nostalgie des joueurs, ce qui pourra laisser les nouveaux joueurs un peu moins émerveillés.

En effet, afin de pouvoir l’aborder dans de bonne condition, il faut au minimum avoir fait l’histoire vivante qui introduit les événements qui s’y déroulent, mais, pour comprendre l’entièreté de l’histoire, il est très recommandé d’avoir aussi fait l’extension Elona de Guild Wars 1, car beaucoup d’éléments scénaristiques comme la présence de Palawa Joko en découlent. Heureusement, il y a pas mal de rappels qui aident à suivre correctement la trame.

Pour ce qui est des nouveautés, la présence de montures est un gros plus surtout qu’elles ne sont pas juste de simples bestioles pour se déplacer plus vite. Les nouvelles spécialisations permettent de redonner un peu de nouveauté au gameplay même si cela reste maigre, mais surtout les zones sont très grandes, et magnifiques. L’ambiance d’Elona est très bien retranscrite et on y trouve une réelle identité.

Réagissez à cet article
Yeah
100%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%
À propos du rédacteur
kelkun

Rédacteur de ZeroPing.FR

Processeur : Intel Core I7-2600K
Carte Mère : ASUS P8P67 EVO
Carte Graphique : Gigabyte GTX 980 TI g1
RAM : 2*8 Go G.skill
Commentaires

Répondre

Scénario
Durée de vie
Design