Preview/Review

Marvel Heroes 2015

par 11 août 2014
Fiche Technique
Genre

MMO, Free-to-play

Développeur

Gazillion Entertainment

Éditeur

Gazillion Entertainment

Date de sortie

4 juin 2014

Points Positifs
  • L'univers Marvel respecté
  • La communauté très active
  • Le contenu ajouté régulièrement
  • Modèle free-to-play
  • 37 héros jouables et 203 costumes
  • Gameplay nerveux, sensation de puissance bien présente
  • Facilité d'être groupé pour le contenu endgame
  • Le farm et le reroll sont motivants et récompensés
Points Négatifs
  • La traduction française d'abord approximative, puis abandonnée en fin de jeu. VO conseillée
  • Cash shop intéressant et banque trop petite, obligeant de mettre la main à la poche un jour ou l'autre
  • Optimisation pas au top : baisse de fps de temps en temps
  • Les vétos de Marvel : les devs ne sont pas toujours libres
  • Beaucoup de contenu solotable pour un MMO
Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
8.0
9.2
Graphismes
7.0
7.9
Durée de vie
8.5
9.2
Avis du Rédacteur

Marvel Heroes 2015 est un réel succès, les développeurs ont réussi à redresser la barre en rendant leur jeu dynamique et intéressant sur la durée.

8.0
Note de la rédaction
8.8
Note des joueurs
6 notes
Vous avez déjà noté cet article

Marvel c’est bien sûr 75 ans d’existence, des comics, des films et mais aussi des jeux vidéos. Marvel Heroes 2015 est sorti début juin, c’est un hack’n slash où vous pouvez incarner pas loin d’une quarantaine de vos héros préférés. Ce jeu a connu des débuts mitigés et a été très critiqué il y a un an : on lui reprochait par exemple son manque dynamisme et son level design pauvre. Constat d’aujourd’hui, Gazillion a complètement inversé la situation et c’est un jeu mûr et prometteur qui se présente face à nous.

I. DÉBUTS

cinématiqueAu moment de démarrer l’aventure vous avez le choix entre une dizaine de super héros (comme Human Torch, Captain America, Black Widow…). C’est un choix important car c’est le seul héros que vous jouerez tant que vous n’aurez pas les moyens d’en débloquer d’autres, à l’aide d’échardes d’éternité (monnaie en jeu) ou d’argent réel.

L’histoire est composée d’un prologue et de 9 chapitres, votre rôle est de déjouer les plans du terrible Dr. Doom et pour cela des dizaines de super méchants seront bien sûr prêts à vous mettre des bâtons dans les roues. Les cinématiques sont plutôt rien réalisées, ne manquent pas d’humour et apportent une touche « comics » dont on ne va pas se priver.

RosterIl est conseillé de terminer au moins une fois l’histoire principale en difficulté normale (la plus faible) avant de se lancer dans les quêtes légendaires que l’on débloque lvl 20. Ces quêtes vous envoient dans une zone aléatoire du mode histoire, ce qui permet aux maps d’être toujours remplies. Une fois l’objectif accompli vous gagnez pas mal d’xp et une marque d’Odin, mais je reparlerai plus tard de cette monnaie.

Il faut savoir que l’intérêt du jeu ne se situe clairement pas dans les premiers lvl, cependant c’est assez révélateur car si vous n’accrochez pas du tout, il est sans doute vain de continuer car comme tout hack’n slash qui se respecte, attendez vous à du farm et même ici : du reroll et encore du farm.

Préparez-vous également à looter constamment : les boules vertes donnent de l’xp, les bleues régénèrent votre mana, les rouges soignent et les violettes rendent mana et vie. Pour la qualité des items c’est assez classique, du plus faible au plus puissant et rare : blanc, vert, bleu, violet et jaune. Il y a également les items uniques qui sont les plus rares mais pas forcément mieux que les items de qualité cosmique (jaune).

La barre de sort propose 8 emplacements + une ultime, ce qui est donc largement suffisant pour ce genre de jeu. Maintenant que vous connaissez les bases, je vais vous présenter tout ce qui enrobe le gameplay : les succès, le (théory)craft et plein d’autres choses.

II. CRAFT, SUCCÈS ET PROGRESSION

CrafterLe craft dans Marvel Heroes 2015 est assez spécial, les devs ne disposant sans doute pas des droits suffisants pour que Spider Man se fabrique lui-même son équipement à l’aide d’aiguilles à coudre, ont opté pour quelque chose de bien plus simple et de moins rebutant pour les joueurs allergiques à l’artisanat. Il faut en fait donner des items et autres objets aux PNJ afin de monter leur expérience et leurs niveaux. Il en existe 4 pour le moment : le crafter, l’enchanteur, le vendeur d’armes et le vendeur d’équipements.

Le crafter et l’enchanteur sont indispensables car ils permettent d’optimiser les statistiques de son personnage. L’optimisation justement, est une part très importante du jeu et il est très fréquent de loot un objet qui donne 20 caractéristiques différentes. Entre les dégâts critiques, les dégâts brutaux (critiques des critiques), les dégâts mentaux, physiques,  d’énergie, de mélée, de portée, la vitesse d’attaque… Vous n’en verrez tout simplement pas le bout, il est alors très judicieux d’analyser les sorts et les possibilités de son héros avant de partir dans tous les sens.

PouvoirsPour être franc, le jeu n’est pas simpliste et il faut vraiment du temps pour comprendre toutes les subtilités qui vous sont offertes. Heureusement l’arbre des compétences est assez classique : 3 branches par héros avec des actifs et passifs. Evidemment il faut là aussi faire des choix car pour Black Widow par exemple, prendre des sorts dans les trois branches reviendraient à avoir un équipement disposant de dégâts critiques, de mélée, de portée, physiques ainsi que de la vitesse d’attaque; sans oublier que vous disposez d’un nombre restreint de points de sorts vous empêchant de pouvoir débloquer tous les spells.

Quests sharedAfin de gagner de l’xp rapidement, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Tout d’abord faire des quêtes légendaires qui permettent d’obtenir des armes légendaires avec des caractéristiques évidemment uniques et très puissantes. Il y a aussi les quêtes journalières (à droite). Comme récompense : un coffre chaque fois qu’une série d’objectifs est réussie avec à l’intérieur des items, des marques d’Odin et des points Oméga, sachant que les récompenses sont plus importantes la première fois que vous réussissez une quête (bonus journalier pour être simple).

Quelques modes de jeu sont disponibles pour varier les plaisirs et progresser dans les niveaux mais cela appartient plutôt au « end game » et c’est tout de suite que je vous en parle.

III. CONTENU HL

Alors bien sûr tout le contenu qui va suivre sera à farmer et encore à farmer, mais vous allez vite comprendre qu’il est vaste pour un jeu récent et qu’il y en a bien pour un millier d’heures de jeu avant d’en voir le bout.

Terminaux 2Il existe des petites instances appelés « terminaux » qui reprennent des super méchants rencontrés dans l’histoire. Les terminaux verts sont très simples seul, les rouges demandent plus d’attention et pour les cosmiques il faut y aller à plusieurs, ou être un vrai PGM. A quelques détails prêts le schéma est toujours plus ou moins le même : des mobs normaux à affronter pendant le chemin et un méchant à la fin.

Ensuite, le mode Holo-Sim est en gros un mode survival à 2 où des vagues d’ennemis (tantôt des super méchants, tantôt des mobs classiques) tenteront de vous mettre K.O. X-Defense est sensiblement la même chose, c’est de la survie à 4 joueurs et sur une map différente. Les récompenses en xp ou en items de ces deux modes sont intéressantes tout comme le challenge proposé, où vous tenterez d’aller le plus loin possible en optimisant votre build, votre placement et vos compagnons d’aventure.

MidtownMaintenant parlons de THE mode de jeu : Midtown. Les développeurs ont carrément offert une map de farming aux joueurs où les monstres du jeu ont envahi la ville. Le but est d’en éliminer un maximum et manque de bol, des super méchants viennent toutes les 5 minutes à plusieurs essayer de vous faire la peau. Au final la difficulté n’est pas dantesque et c’est surtout une zone « défouloir » qui permet d’xp, de loot et de monter de lvl les PNJ.

Deux modes de jeu sont actuellement jouables en version beta : les Raids et le PvP. Ce dernier est assez différent de tout ce qui est jouable et manque peut-être d’un petit truc pour rentrer dans les habitudes du joueur, cependant le raid est un excellent ajout car il manquait un certain aspect communautaire au jeu, on a hâte de voir les versions finales.

Omega 2En attendant les fameux « achievements » qui arriveront d’ici la fin d’année, il reste un aspect du jeu très important qui a été ajouté récemment : Oméga. Inspiré du système « Parangon » de Diablo III, Oméga est une roue immense de capacités supplémentaires à débloquer. On obtient des points Oméga de la même façon que les points d’expérience à la seule différence que c’est bien plus long à obtenir. Cet ajout améliore considérablement la durée de vie ainsi que les possibilités d’optimisation au joueur.

Sans oublier qu’il est très plaisant d’essayer de monter au niveau maximum tous les super héros du jeu (au nombre de 37 actuellement), rien que pour ça il faut bien des centaines et des centaines d’heures !

IV. CONCLUSION

En attendant peut-être un peu plus de variété, Marvel Heroes 2015 propose un contenu déjà important et ne pas avoir d’objectifs en tête est quasiment impossible. Pour le moment c’est un hack’n slash de qualité auquel on accroche complètement ou pas du tout à l’univers. Je tiens quand même à signaler l’excellente politique de développement de Gazillion, ils sont toujours à l’écoute de la communauté et rajoutent du contenu ou des events chaque semaine. Le redressement de leur jeu n’augure que du bon pour le futur.

Réagissez à cet article
Yeah
82%
Content
9%
Surpris
0%
Triste
9%
Mécontent
0%
À propos du rédacteur
Neftys

Rédacteur à la retraite

Processeur : Intel Core i5-4670K
Carte Mère : MSI Z87-G45 GAMING
Carte Graphique : Nvidia GeForce GTX 770
RAM : 2×4 Go
Commentaires

Répondre

Gameplay
Graphismes
Durée de vie