Preview/Review

Master x Master

par 17 juillet 2017
Fiche Technique
Genre

MOBA

Développeur

Ncsoft

Éditeur

Ncsoft

Date de sortie

21 Juin 2017

Version

Commerciale

Points Positifs

  • Mélange de genres
  • Casting
  • Nerveux
  • Free to Play

Points Négatifs

  • Farming
  • Pas de vraie campagne

Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
8.0
Graphismes
7.0
Ambiance
4.5
Intérêt
7.0
Avis du Rédacteur

MxM part sur de bonnes bases mais il a besoin d'évoluer.

6.5
Note de la rédaction
Note des joueurs
Vous avez déjà noté cet article

Maitre, notre monde, que dis-je nos monde ont été pris d’assaut par une force alien au-delà de tout ce que nous avons connu. Il est temps de prendre les armes, et de reprendre nos terres à l’envahisseur !!!

Que vous veniez de Nexus, de Tyrie, ou de contrées encore plus lointaines il est temps de se battre main dans la main pour retrouver notre liberté.

Bienvenue Master

Je vous juge

Non, non, vous ne rêvez pas, il est bien question de lieux tirés de différentes licences. Et oui, MxM est un cross-over entre les personnages estampillés Ncsoft avec aussi une grande part de nouvelles têtes.

Il est donc possible dans MxM d’incarner des personnages célèbres de différentes licences comme Rytlock de Gw2, ou encore Kromède de AION. Mais attention. En plus de ces VIP, MxM apporte un grand nombre de nouveau personnage offrant un choix assez impressionnant pour ses débuts.

Pour ce qui est du jeu, il est sous forme de Free to Play avec abonnement et monnaie virtuelle. Dans l’ensemble tout est faisable sans abonnement ni argent virtuel en terme de performances contrairement aux skins, mais nous y reviendrons plus tard.

MOBA ou Diablo like ?

Bye bye !!!

Grande question existentielle que nous pose MxM avec son gameplay assez spécial c’est le moins que l’on puisse dire. En effet MxM se permet de mélanger les genres et en plus de les adapter à sa sauce.

Pour ce qui est de classique, on retrouve une vue de ¾ comme sur un League of Legends, ou un Diablo mais, parce qu’il y a un mais, on se déplace avec zsqd. Bon pour le moment rien d’extraordinaire, mais c’est là que les choses se compliquent.

Déjà niveau modes de jeux. On retrouve un mode Aventure qui se joue en coopération avec plus ou moins de joueurs en fonction de la difficulté ce qui se rapproche plus d’un Diablo. Par contre ce mode est assez étrange. Il est censé expliquer les événements, mais il ne semble pas y avoir de suite. De plus sauf avec de précieux tickets il est impossible de choisir le niveau, même dans le mode de base qui sert à l’histoire.

ça va faire mal

Ensuite reste le mode PvP et là on a le classique Deathmatch où l’équipe de 3, celui qui fait le plus de kills gagne la partie. Personnellement je trouve ce mode trop vide et peu intéressant. Le mode Arène est clairement le mode MOBA. En effet vous vous retrouvez sur une map miroir avec des tours à détruire, et un nexus. Pour cela vous êtes 5 joueurs contre 5 et vous devez aider à pousser des vagues de sbires.

Pour ce qui est du gameplay de votre personnage. On se retrouve donc avec des déplacements au clavier, une visée à la souris et cerise sur le gâteau la majorité des sors sont des skills shot à savoir qu’ils ne verrouillent pas la cible. La conséquence d’un tel choix fait que les parties sont assez nerveuses et enflammées. Même avec peu de vie il est possible de retourner la situation juste avec un sort bien placé.

Autre petite particularité du titre vient du fait qu’en début de partie quelque soit le mode vous choisissez, non pas un, mais deux maîtres sont à contrôler. Il est donc possible de switch en plein combat pour éviter de mourir et permettre au maître blessé de récupérer de la vie à l’abri.

Free to Play ?

Il faut faire un choix

Alors maintenant, parlons du modèle économique de MxM. En effet étant un free to play, il est toujours intéressant de s’y pencher. Dans le cas de MxM il est donc possible de jouer gratuitement, mais aussi d’avoir un abonnement premium et une monnaie à échanger contre de l’argent réel.

Concrètement l’abonnement fait gagner du temps et n’est donc pas vital pour profiter du jeu. Même combat pour l’argent réel qui concerne plutôt les skins. Petit reproche sur ce point tout de même. Plusieurs personnages ne disposent de skin déblocables via le jeu ce qui oblige le joueur à dépenser de l’argent pour obtenir certains skins.

La dernière utilisation possible de votre argent est de débloquer des maîtres. Là encore c’est juste un gain de temps.

Conclusion

Bon au final que vaut MxM ? En soit il n’est pas mauvais. On retrouve le côté très farming des jeux coréens surtout dans le cas où l’on joue en free to play. Dans l’ensemble il reste tout de même très accessible.

Pour ce qui est du jeu en lui-même, MxM propose un mélange plutôt intéressant des genres et est plutôt équilibré même si certains champions ne sont pas forcément très utiles. De plus le titre est nerveux et donne envie surtout dans l’arène.

Pour ce qui est des graphismes, je ne les ai pas abordés plus haut. En effet bien qu’ils soient corrects ils ne sont pas extraordinaires et restent dans la veine de ce genre de jeu. On pourra lui reprocher tout de même de ne pas créer une ambiance qui lui est propre.

En conclusion MxM est un peu une toile vierge qui mérite d’évoluer et qui propose par conséquence une bonne base. Malgré ce départ positif, il y a quelques éléments qui font tâche comme l’absence de trame niveau histoire.

Réagissez à cet article
Yeah
0%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%
À propos du rédacteur
kelkun

Rédacteur de ZeroPing.FR

Processeur : Intel Core I7-2600K
Carte Mère : ASUS P8P67 EVO
Carte Graphique : Gigabyte GTX 980 TI g1
RAM : 2*8 Go G.skill
Commentaires

Répondre

Gameplay
Graphismes
Ambiance
Intérêt