Preview/Review

Switch

par 9 mars 2017
Fiche Technique
Genre

Aventure / Indépendant

Développeur

Threye Interactive

Éditeur

Threye Interactive

Date de sortie

7 Mars 2017

Version

Presse

Points Positifs

  • Gameplay travaillé et technique
  • Ambiance intéressante
  • Puzzles bien construits
  • Direction artistique sympathique
  • Intéressant pour le speedrun
  • Offre du challenge
  • Courbe de difficulté correcte

Points Négatifs

  • Inspiration bien trop reprise sur un autre titre
  • Pas à la portée de n'importe qui, finalement
  • Bande-son sans réel intérêt
  • Pas vraiment complet
  • Lag Input dans les manettes
  • Air control...

Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
7.6
Graphismes
7.2
Ambiance
6.3
Scénario
5.3
Durée de vie
7.0
Avis du Rédacteur

Une sortie trop hâtive à mon goût, mais apporte un challenge intéressant pour tout fan du genre et de speedrun.

7.5
Note de la rédaction
Note des joueurs
Vous avez déjà noté cet article

Switch, un puzzle / plateformer qui met en scène la lettre « I » de l’alphabet autour d’un scénario qui fonctionne surtout quand on s’y connait un minimum dans la langue de Shakespear. Cela va tourner autour de cette lettre qui est devenue concentrée autour d’elle même, devenue égoïste, ses amis lettres de l’alphabet ont décidé de ne plus lui adresser la parole et de le « fuir ».

Il faut reconnaître qu’il s’agit d’un scénario autant étrange que réfléchi, mais surtout imaginatif.

Un gameplay intéressant

On commence tout de suite avec un premier monde qui nous apprendra comment fonctionne notre personnage et il y a autant de bon que de mauvais, malheureusement. Tout d’abord le bon, il faut dire ce qui est, on reste dans le classique au départ, direction de base, même chose pour le saut et la manière de rebondir sur les murs en appuyant sur une touche. Là où cela devient intéressant, c’est quand on peut se transformer en lettre plus grande (majuscule) et tirer sur certains éléments nous permet d’avancer dans le niveau / puzzle.

Le changement de type de notre personnage est très important pour notre avancée et l’accomplissement des puzzles. Tout comme il sera important de mélanger notre transformation à notre tir unique, ce qui nous permettra de faire apparaître et disparaître des plateformes (comme notre transformation). Le plus dur sera de réussir tout ces puzzles dans un délai court en récoltant la goutte d’encre présente chaque niveau, un challenge difficile, mais pas impossible.

Néanmoins, il existe certains défauts dans le gameplay. A moins que cela soit ma manette, il semble y avoir un léger délai entre le moment ou l’on appuie sur notre bouton et quand notre personnage agit. Cela peut sembler anodin, mais cela sera vite frustrant. Surtout que ce n’est pas tout, notre personnage n’a pas de réel air-control, sauf quand il change de forme, mais cela donne un certain problème de coordination qui m’aura mis à mal. Cependant, la courbe de progression du titre est correcte et mettra tout le monde sur la bonne voie pour finir à 100% Switch.

 Mmh, déjà vu ?

L’environnement, un lieu où 5 bouquins avec un peu plus d’une dizaine de niveaux sont disponibles. Malheureusement ces mondes n’ont pas une bande-son des plus palpitantes et encore moins variée, tout comme les mondes qui ne sont pas non plus bien nombreux. Il y a des thèmes intéressants où la direction artistique aura fait du bon travail qui fait plaisir aux yeux. Les puzzles et les niveaux sont raccords avec le thème du livre (monde) malgré que certains niveaux n’ont pas vraiment de sens. Il existe un point qui reste dommage, c’est l’inspiration prise sur Meat boy. Il est clair que ce dernier est un jeu extraordinaire du genre, mais Switch est à la limite de l’inspiration et de la reprise pure et dure, dommage car il est clair qu’il n’en avait pas besoin.

 Conclusion

Switch est un jeu qui aura tout pour plaire aux fans de speedrun et du genre. Les mécanismes de gameplay ainsi que les puzzles le rend très attirant et intéressant, malheureusement, certains points noirs sont à noter. L’inspiration sur Meat boy, le air-control quelque peu étrange et le lag input dans les contrôles ne m’aura pas aidé à apprécier le titre complètement. Sans compter la bande son trop peu variée (tout comme les mondes). Néanmoins, il faut avouer que le challenge qu’offre Switch suffit pour qu’on s’y intéresse. Un jeu qui j’espère sera apprécié malgré quelques défauts et sans doute une sortie trop hâtive.

Réagissez à cet article
Yeah
0%
Content
0%
Surpris
100%
Triste
0%
Mécontent
0%
À propos du rédacteur
Kuneru

Rédacteur de ZeroPing.FR

Processeur : i5-2500K @3.30GHZ
Carte Mère : MSI P67A-GD55 (révision B3)
Carte Graphique : MSI GTX 660
RAM : Corsair 4*3GB
Commentaires

Répondre

Gameplay
Graphismes
Ambiance
Scénario
Durée de vie