Preview/Review

Don’t Starve Together

par 27 janvier 2015
Fiche Technique
Genre

Aventure, Indépendant

Développeur

Klei Entertainment

Éditeur

Klei Entertainment

Date de sortie

15 décembre 2014

Version

Early access (Beta)

Points Positifs

  • Plusieurs personnages jouables
  • Le prix
  • L'ambiance
  • Des devs à l'écoute de la communauté
  • Très addictif

Points Négatifs

  • Peut sembler répétitif

Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
Ambiance
Durée de vie
Intérêt
Avis du Rédacteur

Don't Starve Together est une perle et seuls les plus impatients pourront faire l'impasse. Le jeu est encore en développement mais la fonction "multijoueur" suffit à convaincre qu'il est loin d'être absurde d'avoir ce jeu dans sa bibliothèque Steam et d'y jouer avec ses amis, car c'est une véritable aventure que vous vivrez.
Un jeu de survie autant adressé aux néophytes qu'aux joueurs recherchant du challenge.

Note de la rédaction
Note des joueurs
5 notes
Vous avez déjà noté cet article

Don’t Starve était un petit jeu indépendant, mais ça, c’était avant. Arrivé sur Steam il y a presque deux ans, ce bijou vidéo-ludique a réellement marqué les esprits grâce à une ambiance intrigante et un aspect « survie » qui ont fait l’unanimité. Mais aujourd’hui, c’est son petit frère que nous allons analyser, Don’t Starve Together. Proposant plus ou moins les mêmes fonctionnalités que le jeu de base, il s’agit cependant ici d’un jeu multijoueur. On peut affirmer sans problème que l’arrivée de Together réalise le rêve de milliers de joueurs, car cette aventure mêlée de crafts, de survie et de découverte se prêtait totalement à un aspect multi/coop.

2015-01-24_00004

Mais que nous veut donc cette main ?

Un bijou artistique

Il est vrai qu’aujourd’hui les jeux indépendants ou à accès anticipé pullulent et ont tendance à décevoir à leur sortie, s’ils sortent un jour… Certains jeux se distinguent de par leur style graphique, leur gameplay original, rafraîchissant, ou par leur ambiance… Et Don’t Starve Together est l’un d’eux. Pour un petit prix de 20€ non soldé, vous pourrez voyager dans une aventure très particulière avec vos amis et progresser afin de survivre le plus longtemps possible. L’histoire est la même que celle déjà présente sur Don’t Starve, vous êtes projeté à travers un portail dans un monde impitoyable et vous devrez survivre face aux monstres, aux hivers et à la famine. Il vous faudra du temps afin de comprendre toutes les spécificités du gameplay qui vous sont offertes car vous devrez prendre certaines notions en compte comme votre faim, votre mental, votre santé, et encore plein d’autres.

Une petite flamme la nuit et un ami à vos côtés, c'est tout ce qu'il vous reste pour survivre.

Une petite flamme la nuit et un ami à vos côtés, c’est tout ce qu’il vous reste pour survivre.

Pas de surprise

Les habitués de Don’t Starve premier du nom ne seront pas surpris par les nouveautés de l’opus Together, car la seule chose qui compte à ce moment de l’early access c’est de savoir qu’il est possible de jouer avec vos amis. Ce n’est pas rien pour autant, mais il faudra attendre les mois prochains pour de réelles innovations. Après, il est vrai que l’on pourrait se demander si le jeu en l’état a réellement besoin d’ajouts en termes de gameplay ou s’il ne vaudrait pas mieux rendre la progression plus intéressante tout au long du jeu (et non pas d’une unique partie), avec par exemple un système de niveaux comme celui présent sur Don’t Starve. Cependant, même si le jeu a l’air complet, rien ne nous empêche d’espérer des ajouts comme de nouveaux mobs, de nouvelles ressources donc de nouveaux crafts… Ce n’est pas comme si les développeurs de chez Klei Entertainment ne pouvaient pas nous surprendre une fois de plus !

Un jeu atypique oui, mais de qualité

Si vous êtes un pgm, voici à quoi pourrait ressembler votre partie au bout de 115 nuits.

Si vous êtes un pgm, voici à quoi devrait ressembler votre partie au bout de 115 nuits.

Don’t Starve Together est avant tout un jeu de survie où vous devrez répartir les tâches entre vous et vos amis. Pendant que l’un ira chercher de l’or, un autre devra trouver de la nourriture, un troisième du bois, un quatrième fera de l’exploration… Vous serez d’ailleurs très vite débordés par le nombre de choses à faire sur ce jeu, dont beaucoup auxquelles vous penserez au fur et à mesure. La gestion de la faim est déjà assez difficile et demande du temps, surtout quand Winter is coming. Les monstres seront également de plus en plus forts et résistants chaque jour, ce sera donc une sorte de course contre-la-montre. A vous de réussir à survivre tout en découvrant comment réactiver ce fameux portail. Sur votre chemin, des mobs se dresseront devant vous et la nécessité d’obtenir certaines ressources rares vous empêchera de fuir éternellement face au combat, tout en sachant que la moindre erreur peut être fatale.

Conclusion : Un must-have, même en early-access

Early-access rime souvent avec « jeu en pré-alpha », « jeu qui ne sortira jamais » ou même parfois « arnaque », et bien ce n’est certainement pas le cas de Don’t Starve Together qui n’a quasiment aucun bug. Alors oui, cela peut paraître normal puisque ce jeu reprend les mêmes bases que son grand frère et les mauvaises langues pourront même dire que les développeurs ont simplement ajouté la fonction multijoueur afin de créer un nouveau jeu. Mais nous sommes forcés de constater que Together est encore meilleur car maintenant vous n’êtes plus seuls et aussi parce que le terme « early-access » nous promet de belles choses pour l’avenir.

Réagissez à cet article
Yeah
75%
Content
25%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%
À propos du rédacteur
Neftys

Rédacteur à la retraite

Processeur : Intel Core i5-4670K
Carte Mère : MSI Z87-G45 GAMING
Carte Graphique : Nvidia GeForce GTX 770
RAM : 2×4 Go
Commentaires
  • Reymey
    28 janvier 2015 à 23 h 31 min
    Points Positifs

    - Tout les personnages jouables
    - Communauté active sur les mods
    - Les graphismes à la Tim Burton
    - Klei à l'écoute en permanence

    Points Négatifs

    - Quand les mods sont pas à jour, ça crash.

    C’est un coup de cœur, vraiment, j’y joue avec ma mère tout les jours, alors qu’elle était pas du tout une joueuse, depuis mon appart on se skype et on s’éclate 4h par jour, oui je say, c’est ma vie, mais ça me rend heureux et j’en rêvais depuis mon enfance d’avoir des parents comme ça lol, nous sommes pareil que ton test, au 107ème jour, mais on joue en Wilderness pour bien prendre le jeu en main, bien que j’ai énormément d’expérience sur le solo, là c’était pour apprendre le jeu à ma maman 🙂

    Le jeu en lui même est énorme, Klei vont intégrer RoG dans peu de temps avec Through of Ages (la possibilité de monter un beefalo bientôt)

    En plus il est moddé à bloc, on à une communauté active qui apporte des mods vraiment sympa, je cite Renewable World qui permet de repoper les ressources au bout d’un certain temps, en réalité c’est une alternative au système du Wooden Thing qu’on retrouve dans le mode solo 🙂

    J’ai hâte de voir aussi les cavernes et le mode aventure en jeu :d

    Merci beaucoup pour l’aperçu ! 😉

Répondre

Gameplay
Ambiance
Durée de vie
Intérêt