Preview/Review

Call Of Duty Advanced Warfare

par 6 novembre 2014
Fiche Technique

Acheter ce jeu à prix réduit chez nos partenaires…

Version numérique (Instant-Gaming) Version boîte (Amazon)

Genre

FPS, Multijoueur

Développeur

Sledgehammer Games

Éditeur

Activision

Date de sortie

4 novembre 2014

Version

Commerciale

Points Positifs

  • La campagne et Kevin Spacey
  • Le gameplay dynamique
  • Les graphismes mignons
  • L'univers futuriste

Points Négatifs

  • L'optimisation à la ramasse
  • Pas de serveurs dédiés
  • Les temps de chargements
  • La non re-jouabilité du solo
  • Aucun sous-titrage pour les sourds et malentendants

Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
7.0
7.0
Graphismes
7.0
7.0
Durée de vie
7.0
7.0
Avis du Rédacteur

Call Of Duty Advanced Warfare n'est qu'un portage sans grande valeur sur PC si vous ne possédez pas une très grosse configuration. En espérant un patch salvateur. Il aurait pu aller loin...

6.0
Note de la rédaction
7.0
Note des joueurs
1 note
Vous avez déjà noté cet article
Réagissez à cet article
Yeah
100%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%

Comme chaque année, depuis maintenant bien longtemps… Activision s’efforce de sortir un Call Of Duty tous les ans ! Mais cette fois-ci c’est Sledgehammer Games qui s’y colle en solo et signe cette production appelé « Advanced Warfare ». Est-ce que cette production sera à la hauteur de ce que donne les trailers ?

‘MURRICAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA
Vous voila Mitchell, Mitchell voila vous !

Vous,voila Mitchell. Mitchell, voila vous !

Comme tout bon Call Of Duty, la campagne est principalement centrée sur l’Amérique, grand pays où seul l’armement et la liberté prime sur le reste.
L’histoire vous met dans la peau d’un Marine nommé Mitchell et dont la vie va tragiquement basculer quand notre valeureux guerrier perdra son bras gauche et son meilleur ami lors d’une mission contre des Nord-Coréens tentant d’envahir Séoul. Sûrement pour leur voler leur stock de sushi !
Bien que dans l’incapacité de pouvoir encore exercer son rôle de marine, le père de son défunt ami viendra alors à lui pour l’engager au sein de sa société nommée « Atlas » dans le but de lui greffer un bras bionique mais surtout de partir en guerre contre le KVA, un groupe terroriste anti-technologique dont Atlas est le fervent ennemi et ainsi instaurer une ère de paix, d’amour et de technologie made in America ! Bien entendu, inutile de vous dire que cette société Atlas cache bien des choses….

Même si le scénario est cliché et à mi-chemin entre TitanFall et Black Ops 2, la campagne se révèle être assez intéressante pour que le guerrier que nous sommes s’adonne à la joie des meurtres en série comme la série sait si bien le faire…

Mention spéciale à Kevin Spacey qui donne au personnage du président d’Atlas un charisme indéniable et séduisant !

Il est pas trop beau gosse le Kevin?

Il est pas trop beau gosse le Kevin ?

TITAN OPS 2 !
Furtiffffffffffffffff !

Furtiffffffffffffffff !

Le gameplay quant à lui à légèrement changé. Pas de grande révolution, au contraire. Le jeu reprend des concepts vieux comme le monde via un système d’exosquelette qu’embarque le joueur tout au long de l’aventure mais aussi en Ligne. Double Jump, Dashs latéraux ou encore le Stomp, ces nouvelles actions et mouvements donnent effectivement un coté plus dynamique aux combats même si cela ne révolutionne en rien le gameplay. Le joueur aura toujours à disposition tout un lot d’armes relookées pour coller à l’époque où ce passe le jeu (2060). Grenade AIMBOT, Grenade Wallhack, Onde IEM, Effet Bullet Time, Drone de Combat, Bouclier, Fusil à impulsion ou encore Laser, voilà vos quelques-uns de vos nouveaux jouets pour affronter vos ennemis et montrer que vous possédez la plus grosse ! Il y a bien quelques passages en véhicules mais ceux-ci sont très courts et auraient pu être pratiquement amputé du jeu. On notera aussi l’apparition d’un grappin utilisable dans certaines missions très agréables et d’un système d’upgrade de votre armure exosquelette. Quant aux traditionnels QTE, ne vous inquiétiez pas ! Elles sont toujours présentes et mettent souvent en scène des phases incroyablement bien chorégraphiées !

On peut donc dire que le gameplay est efficace sans atteindre la prouesse qu’avait apporté l’un de ses concurrents direct, TitanFall. Celui-ci arrive à se renouveler à chaque nouvelle mission que l’on découvre mais on regrettera cependant que le jeu soit toujours aussi scripté et offre finalement aucune re-jouabilité une fois le solo terminé ! Quand à la durée de vie du jeu, comptez entre 6 et 8 heures de jeu pour finir le solo et des milliers d’autres si vous aimez passer des heures sur le multi-joueurs.

L'action arrive très rapidement.

L’action arrive très rapidement.

Coop et Multijoueur sont dans un bateau…
Bienvenu sur Call Of TitanFall.

Bienvenue sur Call Of TitanFall.

On notera l’apparition d’un mode coop/solo appelé “Exo-Survie” qui n’est au final qu’un ripoff du mode opérations spéciales de Modern Warfare 3. On vous largue dans une zone et votre but sera de survivre à un maximum de vague d’ennemis. Chaque meurtre rapporte des points que vous pourrez échanger pour mieux vous équipez tout au long de la partie, que ce soit des atouts ou armes, et ainsi augmenter votre survivabilité. Fun en coop, sans intérêt en solo il vous donnera quelques sessions de jeu amusante mais sans révolution ni réel intérêt mis à part un petit bonus caché. Bref on est loin du mode Zombie de Treyarch (d’ailleurs vendu en DLC dans cet opus) et on aurait préféré faire la campagne en mode coopération plutôt que de revoir ce mode de jeu. Attaquons le mode multijoueur. Vous avez joué à Ghosts ? Félicitation, c’est le même mais avec des doubles jumps et des dashs sur le côté ! Le personnage est customisable, à vous les joies de faire votre shopping pour que votre personnage devienne Fabulous en multijoueur ! Le jeu reprend le système de classes, d’armes, atouts, grenades, tags, prestiges… Bref tout ce qui est cher à ce mode en ligne. Les modes de jeux sont des grands classiques connus de la série depuis un long moment et les maps sont principalement tirées du solo. Cependant la version PC n’a toujours pas reçu l’intérêt qu’elle mérite puisque qu’on se retrouve de nouveau sans serveurs dédiés. Du coup, lags et assistances seront votre lot quotidien en attendant un éventuel patch salvateur. Mais globalement, le multijoueur est dynamique (merci l’exosquelette) et assez fun pour s’y intéresser un long moment… si le lag n’a pas eu raison de vos nerfs avant !

Voila ! Plein de mode qu'on connait déjà !

Voilà ! Plein de mode qu’on connait déjà !

Et un jour Bobby dit : Fuck le PC ! Ça rapporte pas assez !
Bim dans ta face !

Bim dans ta face !

Il y a quelques années de cela… Call Of Duty était une licence PC. Le monde était joli, ça tournait bien, c’était fluide et nerveux. Mais depuis quelques temps, les développeurs semblent avoir oublié cette belle et douce époque, l’époque de l’optimisation. 6go de ram rien que pour lancer le jeu dont 8 en configuration recommandée, des options graphiques à foison mais rendant le jeu encore plus laid et lent ou encore des désynchronisations labiales pendant les cinématiques à cause des temps de chargement… Cette monture PC prouve que depuis Ghost, Call Of Duty n’est rien de plus qu’un portage bâclé sur nos machines adorées…. Le pire dans tout cela ? Le jeu n’a techniquement pas superbement évolué… Certes la modélisation des personnages est très détaillée, certains décors enchantent l’œil mais on est encore TRES loin d’un Battlefield 3 ou même d’un Crysis. Alors pourquoi faudrait-il une machine de guerre pour faire tourner un jeu pareil ? L’argent sûrement… Ce jeu est juste un portage bas de gamme de la version “Nextgen” Console. Sauf que la “Nextgen” n’est pas sur console… mais bien sur PC !

Nous vous conseillons d’ailleurs de désactiver les shaders et le cache du jeu (ombres et soleil), afin de jouer dans des conditions potables.

Conclusion, Call Of Duty Advanced aurait pu être le meilleur épisode…

Mais ce n’est malheureusement pas le cas. Ce Call Of Duty avait tout pour plaire : une campagne vraiment classe (pour un COD bien sûr), un mode multijoueur classique mais efficace, un mode coop fun mais pas indispensable… Mais alors où se situe le problème ? La version du jeu sur PC bien sûr avec une optimisation complètement à la ramasse, du même genre que ce qu’on avait subit avec Call Of Duty: Ghosts. On parlera pas du multijoueur sans serveurs dédiés (on vous laisse découvrir la joie du p2p avec des lags), et où les déconnexions ne sont pas rares… Plus on avance dans le jeu, plus on sent la volonté des développeurs de nous fournir un portage bas de gamme pour forcer les joueurs PC à se tourner vers la version console alors qu’aux dernières nouvelles, la nextgen est sur PC et non sur Console. Dommage, ce n’est pas cette année que nous aurons un Call Of Duty de qualité sur nos machines… On espère que le jeu sera patché prochainement afin de régler tous ces problèmes.

À propos du rédacteur
ExVSK

Rédacteur à la retraite

Processeur : i7 4790k @4.0 GHZ
Carte Mère : Asus Rampage VII Ranger
Carte Graphique : Nvidia GTX 970
RAM : 2*8 GB