Preview/Review

DC Universe Online

par 25 février 2012
Fiche Technique
Genre

MMORPG

Développeur

Sony Online Entertainment

Éditeur

Sony Online Entertainment

Date de sortie

2 novembre 2011

Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
5.0
7.5
Graphismes
5.0
7.5
Durée de vie
9.0
9.5
8.5
Note de la rédaction
8.2
Note des joueurs
2 notes
Vous avez déjà noté cet article
Réagissez à cet article
Yeah
100%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%

« Regarde le héros fort et libre, sur les chemins célestes, vois comme il vibre… »
Lisa Simpson

Qui n’a jamais rêvé d’être un super-héros ? En ce qui me concerne lors de mes jeunes et folles années (et même encore de nos jours), je me suis très souvent imaginé volant ou déplaçant des objets par la pensée… Bien sûr, espérer pouvoir lancer des lasers avec les yeux, n’est pas quelque chose de franchement raisonnable.

Cependant le jeu que je vais vous présenter a la particularité de vous faire remonter, tel de petites éruptions, ces sentiments qui ont bercé notre enfance.

DC Universe Online est un MMORPG qui prend pour décor, l’univers de DC Comics ; vous y incarnez un super-héros personnalisé dans un monde où le taux de criminalité (aussi bien humaine qu’extra-terrestre) est exaspérant !

Comme dans tout MMO qui se respecte, à vous de vous occuper des problèmes des gens, pour faire évoluer votre personnage aussi bien en niveaux qu’en équipement. Le tout en essayant de ne pas se faire surprendre par un membre de la faction adverse ; ils n’ont, en général, aucun scrupule à vous démonter la poire alors que vous êtes aux prises avec un gorille mutant.

 

Création du personnage

Et bien allons-y. Après un téléchargement, une installation et des mises à jour qui vont vous faire venir l’envie de vous défenestrer (sans le pouvoir de voler), vous pouvez enfin lancer le jeu tant mérité. Et oui, plus de 20 Go ce n’est pas rien !
Après les habituelles closes à accepter (et à lire ! Hein ! Évidement …), vous pouvez enfin commencer la création de votre personnage.

Comme dans tout RPG qui se respecte, d’autant plus si c’est un « Online », l’apparence de votre personnage est la chose à ne pas négliger, sous peine de se traîner un personnage impersonnel pendant tout le jeu.

Juste le temps de choisir entre un personnage PvP (Joueur contre Joueur) ou PvE (Joueur contre Environnement) et nous voici dans une cinématique dont je passe les détails mais qui, à mon sens, est réellement magnifique. De plus on y apprend que des « exobytes », sorte de petites machines ressemblant à des insectes, présents dans l’atmosphère sont capables de donner des super-pouvoirs à quiconque les touchent.

Ainsi vous faites partie de ces super-héros de fortune, et comme les exobytes sont super sympas, ils vous permettent de choisir votre physique, vos pouvoirs, vos armes, votre costume (et aussi votre sexe mais bon…) !

Après vous allez pouvoir tout (ou presque) changer sur votre personnage. Vous pouvez partir d’un super-héros existant ou partir de zéro.

Laissez libre cours à vos envies…

Vous choisissez une faction, un mentor (Superman, Wonder Woman, Batman pour les « gentils » et Lex Luthor, le Joker, Circé pour les « méchants »), une classe de pouvoir, un pouvoir de déplacement (vol, vitesse ou acrobatie) et un style de combat.

Pour le choix du mentor, il s’agit en réalité d’une sorte de parrainage par un (véritable) super héros, ça modifie un tout petit peu les choix en armes et en pouvoirs… Bref, autant de choix vous permettrons de faire un personnage unique.

Une fois votre personnage créé, on entre directement dans le vif du sujet. Vous avez été capturé par Brainiac, un extra-terrestre qui adore les nouvelles technologies (Ipad, MacBook tout ça… – Non dit de Bløød : non mais t’as pas honte Somniator, vive Android -) et qui menace l’avenir de la Terre. Sortez de là !

 

Gameplay

Bon, évidement, vous avez les conseils avisés de votre ange-gardien, et finalement tout ceci n’est qu’un tutoriel qui ne manque pas de vous faire découvrir dès le début les principes de la castagne.

Contrairement à d’autres MMORPG,  ici le combat et très intuitif, clic gauche vous frappez, clic droit vous attaquez à distance. On assiste ainsi à des combats rythmés mais parfois un peu répétitifs.
L’arrivée, petit à petit, de pouvoirs correspondant à ce que vous avez choisi, permet de rendre les choses plus intéressantes.

L’introduction se termine et vous arrivez enfin dans le monde avec les autres joueurs.
Le système de quête est ici très linéaire, on vous donne une quête d’office, vous la terminez et vous passez à la suite. Rare sont les fois où vous devrez vous-même chercher des quêtes à faire, de toute façon les PNJ donneur de quêtes sont extrêmement rares.

Vous disposez dés le départ de votre pouvoir de déplacement ( pour moi ce sera le vol ), vous pourrez par la suite l’améliorez mais il est, dés le début, très efficace.

Niveau difficulté, les ennemis ne sont pas compliqués à tuer, surtout si vous maîtrisez vos pouvoirs. Le fait de se retrouver face à un demi-douzaine d’ennemis devrait être surmontable avec un peu d’entraînement.
La principale cause de décès se trouve dans le fait que le repop est beaucoup trop rapide, il m’est même arrivé de prendre mon temps pour tuer un mob et de me faire surprendre par la renaissance de la créature dont je m’étais débarrassé juste avant. Il n’y a rien de plus cuisant que de se battre jusqu’au bout, d’être à bout de force, de se débarrasser du dernier ennemi et de se prendre un mauvais coup par le premier mob que vous avez tué qui vient de réapparaître, raaah !

[oui, je sais qu’ils sont bas-levels, mais c’était pour faire une jolie photo 🙂 ]

Au niveau de l’évolution des pouvoirs, plusieurs arbres de talents sont disponibles et vous pourrez choisir de distribuer vos points gagnés lors des passages de niveaux où bon vous semble.
A savoir aussi que l’apparence initiale de votre personnage peut être verrouillée pour qu’elle ne soit pas modifiée par le stuff nouvellement équipé.

Du coté PvP, on rencontre, comme dans pratiquement tous les MMO, un conflit entre deux factions.
Dès le début, les rencontres avec vos ennemis mortels sont fréquentes et un peu trop rapide.
En fait au début, les combats sont souvent gagnés par celui qui à surpris l’autre. Au final on se retrouve avec un combattant en pleine forme avec toute sa barre de pouvoir, avec la surprise comme alliée, contre un pauvre monsieur qui veut finir sa quête et qui n’en peut plus…
Bon rien de bien diffèrent des autres jeux vous me direz -et vous avez raison- mais, ici, les combats sont vites expédiés et c’est frustrant (même quand c’est nous qui démontons les autres).
Bien sur, il y a toujours moyen de prouver que, “Le Boss, c’est Moi !” avec les éternels duels entre membres d’une même faction.

Les missions se déroulent soit en extérieur soit dans des sortes de petites instances solos, vous avancez avec des mobs qui vous barrent la route, deux-trois mini-boss et un boss normal. Rien d’insurmontable, c’est souvent une question de timing. A chaque boss battu, qui, la plupart du temps, sont de vrais « villains » de DC comics, vous aurez droit à une mini-cinématique qui l’illustre… Super…

A partir du niveau 10 vous aurez accès à des instances plus traditionnelles, en équipe.
Comme d’habitude, tank, heal, dps, tout le monde est de la partie, avec le rageux, le leader-né que personne n’écoute, le gros boulet que tout le monde engueule et enfin le plus désagréable que tout le monde suit pour ne pas l’offusquer.
Haa, que c’est bon d’être un geek, on a pas les mêmes problèmes que les gens normaux… – Non dit de Bløød : ça existe les gens dans la normalité ? –
Ici encore rien d’exceptionnel, on retrouve tout ce qui fait une instance dans tous les MMO, on avance, on tue des mobs, on se bat pour les loots et on finit par se rendre compte qu’on n’est pas assez fort pour battre le boss… – Non dit de Bløød : petit joueur va ! –

 

Environnement

Tout l’environnement est basé sur l’univers de DC Comics (ça on l’aurait deviné). Il n’est pas rare de croiser le chemin de grands noms des super héros tels que Superman, Flash et bien d’autres.
Ainsi vous vous déplacez dans les villes de Gotham (Batman), Metropolis (Superman) etc…
Alors, par contre vous ne croiserez pas Spiderman, c’est pas le même univers les gars !

Niveau graphisme, je trouve çaa plutôt correct. Malgré tout, les jeux des dernières années nous ont tellement gâtés à ce niveau que celui-ci semble un peu à la traîne. Bien sur, le style veut coller aux BD, c’est assez raté…
Niveau moteur graphique, le fait de pouvoir se faire expulser à plusieurs dizaines de mètres lors d’un combat est agréable mais ça reste encore trop fragile pour pouvoir en faire un véritable bon point.

L’environnement global est un peu trop enfantin et jure avec l’ambiance très sérieuse de la cinématique qui, je le répète, est extrêmement prenante.

En Conclusion

Globalement un jeu divertissant, on y retrouve tout ce qui fait un bon MMO avec un monde de super-héros. Des quêtes assez basiques mais pas désagréables, une jouabilité intéressante. On regrettera un graphisme un peu décevant surtout sur les décors extérieurs. Mais, finalement, il est assez facile de se prendre au jeu. De plus il faut savoir que le jeu est en Free-to-play, bien sûr de nombreux ajouts payant sont disponibles, vous pourrez par exemple vous acheter les pouvoirs de Flash ou de Green Lantern, ainsi que des emplacements de personnages supplémentaires (vous n’en avez que deux sans payer). Disponible aussi, des skins, des équipements, etc. Rien de plus normal pour un free-to-play.

Ce jeu n’est pas un chef-d’œuvre , il n’a rien de particulier, mais il vous fera passer de longue heures de divertissement, et comme il est gratuit ça serait dommage de s’en priver. A essayer.

Sur ce, bon jeu !
Somniator

À propos du rédacteur
kelkun

Rédacteur de ZeroPing.FR

Processeur : Intel Core I7-2600K
Carte Mère : ASUS P8P67 EVO
Carte Graphique : Gigabyte GTX 980 TI g1
RAM : 2*8 Go G.skill