Preview/Review

JUJU

par 27 décembre 2014
Fiche Technique
Genre

Plates-Formes, Educatif

Développeur

Flying Wild Hog

Éditeur

Flying Wild Hog

Date de sortie

9 décembre 2014

Version

Commerciale

Points Positifs

  • Univers tout mignon et coloré
  • Jouable à deux
  • Intérêt pédagogique

Points Négatifs

  • Trop classique
  • Devient répétitif
  • Zones cachées sans intérêt
  • Court, bouclé en 4 heures

Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
6.5
6.6
Graphismes
6.5
6.7
Durée de vie
5.5
6.5
Avis du Rédacteur

JUJU est un jeu de plates-formes assez simple et accessible pour les plus jeunes avec son univers "mignon". Il reste cependant trop classique et aura du mal à plaire aux joueurs plus âgés.

6.0
Note de la rédaction
6.6
Note des joueurs
2 notes
Vous avez déjà noté cet article
Réagissez à cet article
Yeah
0%
Content
50%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
50%
Les décors sont charmants.

Les décors sont charmants.

Accessible à tous

JUJU est un jeu de plates-formes classique développé par le studio Flying Wild Hog, papa des violents Shadow Warrior et Hard Reset. Ce changement de genre s’explique par le fait que le studio a été coupé en deux. La partie qui a décidé de faire naître ce fameux JUJU, voulait sans doute se laver les mains de toute cette violence et créer un jeu plus utile aux jeunes enfants. JUJU se présente donc comme un jeu de plates-formes destiné aux plus jeunes grâce à un univers très coloré et un gameplay qui peut servir d’apprentissage des bases du jeu-vidéo pour les enfants.

Au niveau du gameplay, tout ce que vous ferez sera prévisible et s’inspire des Rayman et Mario, références du genre. Ne vous attendez donc pas à un jeu qui innove, cela n’est pas le but. Vous débloquerez des capacités en progressant dans le jeu et en bâtant des boss. Là aussi, histoire de ne pas surcharger le joueur tout de suite avec un panel de “pouvoirs” trop élargi. Les ennemis sont plutôt lents, le joueur assidu risque vraiment de s’y ennuyer et ses seules morts pourraient être dues à une baisse d’attention lié à l’ennui. Cependant, JUJU a tout pour plaire aux plus jeunes sachant qu’il est jouable en coopération avec Peyo le lézard, qui lui peut en plus tirer la langue afin de toucher ses ennemis à distance. Il peut y avoir un certain intérêt pour l’enfant d’y jouer avec l’un de ses parents, sachant que le lézard est encore facile à prendre en main que la petite marmotte rose.

Même cette pieuvre n'arrive pas à être effrayante.

Même cette pieuvre n’arrive pas à être effrayante.

Une impression de “déjà-vu”

Ce jeu de plates-formes est effet très accessible, cependant son contenu se trouve assez limité : comptez entre 3 et 5 heures pour terminer tous les niveaux du jeu. Si on peut admettre que les niveaux sont agréables à l’œil, il faut dire qu’ils se ressemblent en termes de level-design et les zones cachées sont de loin le point noir du jeu. Il n’en existe que 4 types différents, il est en plus difficile de récolter toutes les gemmes à l’intérieur de celles-ci et le joueur finira vite par arrêter de les chercher. Seuls les boss opposent un certain degré de difficulté au joueur qui devra comprendre les mécanismes en mourant quelques fois s’il le faut, afin de valider son ticket pour le niveau suivant.

Côté artistique, on peut comparer JUJU à certains niveaux de Rayman Origins même s’il est clair que les moyens de Flying Wild Hog sont nettement inférieurs à ceux d’Ubisoft. L’aspect visuel est clairement un atout qui peut permettre à JUJU de se démarquer d’un simple jeu de plates-formes.

La difficulté du jeu se situe au niveau des boss.

La difficulté du jeu se situe au niveau des boss.

Conclusion : Trop accessible et trop classique oui, mais parfait pour les jeunes

JUJU ne fera pas partie des jeux de plates-formes comme les Rayman ou les Mario qui ont innové et marqué le genre, cependant il est parfaitement adapté aux jeunes enfants voulant débuter leur aventure dans le monde du jeu-vidéo. Avec son univers mignon, son côté pédagogique et pourquoi pas un parent disponible, JUJU peut être une bonne acquisition !

À propos du rédacteur
Neftys

Rédacteur à la retraite

Processeur : Intel Core i5-4670K
Carte Mère : MSI Z87-G45 GAMING
Carte Graphique : Nvidia GeForce GTX 770
RAM : 2×4 Go