Preview/Review

Les Sims 4

par 12 octobre 2014
Fiche Technique

Acheter ce jeu à prix réduit chez nos partenaires…

Version numérique (Instant-Gaming) Version boîte (Amazon)

Genre

Simulation de vie

Développeur

Maxis

Éditeur

Electronic Arts

Date de sortie

4 septembre 2014

Version

Commerciale

Points Positifs
  • Construire sa maison n'a jamais aussi rapide et ludique
  • Les émotions apportent un énorme plus
  • Les carrières professionnelles
  • Le jeu est très fluide
  • Le nombre de natures et de compétences
Points Négatifs
  • Qu'avez-vous fait des bambins ?...
  • On finit par se lasser de la routine imposée par le jeu
  • Pas de réparateur, pas de piscine, et pas de "beaucoup d'autres choses"
  • Plus d'open world même si cela s'explique facilement car les futures extensions rendront le jeu plus lourd
Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
8.5
7.5
Graphismes
7.5
7.1
Durée de vie
5.5
6.5
Avis du Rédacteur

Les Sims 4 est un jeu de qualité mais qui manque réellement de contenu même pour un jeu de base, il prépare sans aucun doute le terrain pour les extensions à venir.

6.5
Note de la rédaction
7.0
Note des joueurs
2 notes
Vous avez déjà noté cet article
Réagissez à cet article
Yeah
0%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
100%

Critiqué pour son système d’extensions, il reste pourtant l’un des plus grands succès de l’histoire du jeu vidéo, et n’a aujourd’hui aucune concurrence digne de ce nom. Aujourd’hui, Les Sims 4 débarquent et les fans de la licence sont méfiants…

Les Sims 3 avaient quasiment fait l’unanimité, il est donc normal de douter du potentiel et de l’intérêt d’un jeu qui ne possède pour le moment aucune extension et qui remet en cause certaines directions prises par la jeu dernièrement, comme le retour des chargements, la disparition des bambins… Analyse de ce que nous propose cette nouvelle simulation de vie, nous allons voir qu’il y a du très bon, comme du très mauvais.

Commençons par les classiques, vous contrôlez un ou plusieurs personnages et le but est de les faire vivre ensemble afin qu’ils forment une famille heureuse, qu’ils soient épanouis socialement comme professionnellement. Pour le reste, c’est uniquement à vous de décider si vous préférez tuer vos Sims en les enfermant dans une pièce sans porte, créer un couple de lesbiennes ou d’homo pour le fun (ou le fantasme), devenir voleur, quelqu’un de respectable… Il n’y a pas vraiment de limites à votre imagination, et elle est bien là la grande force de la licence.

Ce que l’on est heureux d’accueillir

La nouveauté principale de cet opus et celle qui a été mis le plus en avant : les émotions. Votre Sim peut-être énergisé, concentré, joueur, enjôleur, triste, embarrassé, inspiré… en fonction de sa nature, de l’environnement qui l’entoure ou de ses dernières actions (douche, journée d’école par exemple). Cet ajout est vraiment un énorme plus qui manquait, il rajoute en réalisme et on s’attache plus aisément à nos Sims. On comprend également mieux ce qu’ils recherchent, et on peut définir leurs actions en fonction de leurs envies plus facilement. A noter également qu’ils progressent plus vite dans une compétence en fonction de leur humeur du moment, par exemple un Sim devient plus doué en peinture s’il pratique cet art en étant inspiré.

Est aussi apparue la possibilité de pouvoir faire plusieurs actions en même temps, comme jouer au PC en discutant avec quelqu’un d’autre, ou plus intéressant (et réaliste) faire un repas en famille tout en racontant sa journée. Cela permet en plus sur un plan comptable de satisfaire deux besoins en même temps.

En troisième et dernière amélioration notable : la construction. Elle devient vraiment plus rapide (pas forcément simple), car il y a plusieurs filtres de recherche ainsi qu’une barre pour trouver directement l’objet qui vous passe par la tête. On peut également observer des pièces déjà préparées (un peu comme dans les catalogues au final) histoire de vous donner quelques idées.

TS4 2014-10-10 16-51-06-70

Ce que l’on regrette beaucoup :

– Les “mondes” : Vous disposez de deux mondes (voir ci-dessous) qui “vieillissent” en même temps, même si vous ne jouez qu’une seule famille. C’est vrai qu’on gagne en réalisme mais forcément certains personnages ont tendance à ne servir à rien, on ne s’y attache pas car on ne peut pas suivre leur progression, ils ne sont qu’un décor. On peut également regretter la toute petite taille de ces maps, et le fait qu’on ne puisse plus les modifier comme avant. Autre chose qui va faire grincer des dents : le retour des chargements. C’est un véritable pas en arrière oui, mais il est difficile de l’incriminer tout de suite. Je m’explique, on ne sait pas encore si ces temps de chargement seront longs une fois que plusieurs extensions seront installées, et c’est sans aucun doute possible la réflexion qu’ont eu les développeurs. Rappelez-vous à quel point les Sims 3 était lourd à la fin pour les ordinateurs à petite ou moyenne configuration. Maxis a fait le choix de pouvoir toucher un maximum de public pendant les prochaines années.

– La disparition des bambins : C’est pour moi le plus grand défaut, il est tout simplement incompréhensible d’avoir enlever cet élément du jeu. Que l’on éjecte le bébé à qui il faut juste changer la couche de temps, et faire attention qu’il mange et dorme un peu pourquoi pas, après tout c’est énervant un môme qui pleure. Mais enfin pourquoi supprimer les bambins ? Ça ne paraît pas évident au premier abord, et pourtant c’est toute la relation parents/enfant qui saute, plus d’éducation pour lui apprendre à parler, marcher et faire popo, plus de congé maternité avant et après l’accouchement. Vous avez en plus la possibilité de passer votre enfant directement du stade “bébé” au stade “enfant”. Je résume : la cigogne dépose le nouveau né dimanche soir, lundi matin Lucas 6 ans rentre au CP, bizarre quand même non ?

– Les changements au niveau du travail : Certaines professions sont apparues (devenir e-sportif est possible !), mais surtout beaucoup ont disparu… Pour en énumérer quelques unes : plus de carrières possibles en éducation, affaires, politique, sport. On a du mal à comprendre à quoi servent certaines compétences (le métabolisme par exemple), comme si ces professions avaient été enlevées au dernier moment. On remarque aussi très vite qu’il n’y a plus de véhicules ou de bus qui passent devant la maison, vous disparaissez simplement en partant au travail. Et le clou du spectacle : plus de collègues. Fini -en attendant une extension- le collègue qui rentre avec vous le soir taper la discute, vos Sims ne font tout simplement plus aucune rencontre sur leur lieu de travail ou d’études. Génial pour l’ado qui veut se construire une vie sociale ou amoureuse. Le côté simulation en prend un gros coup à ce niveau.

– Et plus généralement le manque de contenu et de choix possibles. Plus de piscines, plus de réparateurs, plus de pompiers… la liste pourrait être longue, pour résumer on a régulièrement une impression de vide, de routine en jouant. Ce sera ma conclusion : si vous avez les Sims 3 avec toutes les extensions, difficile de vous conseiller ce nouvel opus tant il est léger en contenu même pour un jeu de base. Vous risqueriez de très vite tourner en rond et d’être frustré. Pour ceux qui ne sont pas concernés par ma dernière phrase, les Sims 4 est un jeu propre, un bon jeu, mais qui n’attend qu’une chose pour décupler son intérêt : des extensions. Et même si l’on connait la licence pour ce système commercial, on aura tendance à penser que cette fois c’était un peu trop gros.

TS4 2014-10-10 17-54-13-50

À propos du rédacteur
Neftys

Rédacteur à la retraite

Processeur : Intel Core i5-4670K
Carte Mère : MSI Z87-G45 GAMING
Carte Graphique : Nvidia GeForce GTX 770
RAM : 2×4 Go