Preview/Review

Total War – Rome II

par 2 septembre 2013
Fiche Technique

Acheter ce jeu à prix réduit chez nos partenaires…

Version numérique (Instant Gaming) Version boîte (Amazon)

Genre

Stratégie

Développeur

Creative Assembly

Éditeur

Sega

Date de sortie

2 septembre 2013

Version

Commerciale

Points Positifs
  • Très bonne durée de vie
  • Complet
  • La précision dans les différentes ethnies
  • Les graphismes
Points Négatifs
  • La complexité du titre pour les novices
  • Certains doublages
Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
9.0
9.0
Graphismes
9.0
9.0
Durée de vie
8.0
8.0
Avis du Rédacteur

Un bon RTS avec une approche fidèle des batailles de l'époque de l'Empire Romain.

8.5
Note de la rédaction
8.7
Note des joueurs
1 note
Vous avez déjà noté cet article
Réagissez à cet article
Yeah
0%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%

Veni, Vidi, Vici. Jules César

Fiers conquérants, prenez votre meilleure souris et votre clavier pour ce Total War 2 : Rome, mais est-ce que vos talents de fin stratège seront utilisés à leurs juste mesure ?

Histoire

Cet épisode de la série prend place pendant la grande campagne romaine en 272 avant JC, vous êtes catapultés dans le rôle de général des armées de votre ethnie.

Gameplay

Allez courage, pour cette rubrique il y a beaucoup de choses à savoir, commençons donc par le début, j’ai nommé le didacticiel. Celui-ci n’est pas obligatoire pour les habitués de la série, mais pour les novices il s’avère très utile. D’une durée d’environ 45 minutes, il inculque aux joueurs les principes de bases du jeu.

Dans l’idée générale, on reste sur du Total War, par conséquence, les joueurs confirmés ne seront pas surpris. Pour ce qui est des nouveaux joueurs, les diverses bulles d’aides en plus du didacticiel permettent une prise en main rapide et limpide du titre, mais passons aux détails.

La Campagne

Le jeu s’articule autour de la carte européenne avec les différents peuples qui la compose, soit 8 factions chacune comportant 2 à 3 peuples différents ce qui laisse du choix au joueur au début de la campagne. Une fois choisi, vous vous retrouvez donc sur un plateau qui est tout simplement la carte sur laquelle vous évoluerez. Sur celui-ci, vous devrez gérer tout l’administratif de votre “nation” en choisissant des émissaires, des espions, et des généraux. Mais aussi en gérant les impôts, l’évolution des villes, et le bien être de votre peuple.

rome2 2013-09-02 05-10-16-33 rome2 2013-09-02 05-09-42-59 rome2 2013-08-30 03-29-22-20

Lorsque vous êtes sur le plateau, vous pourrez aussi choisir de déplacer des troupes, d’engager des discussions diplomatiques avec les différents chefs de faction. La partie diplomatie est une phase plutôt obscure du jeu durant laquelle vous croiserez souvent les doigts pour que ça marche.

rome2 2013-08-29 06-08-46-92 rome2 2013-09-02 05-11-25-61

Ces phases de plateaux représentent la majeure partie de la campagne, elles seront toutefois entrecoupées par des batailles plus ou moins épiques, mais nous y reviendrons. Dans certains cas vous pourrez ne pas faire ces batailles en laissant l’ordinateur calculer les pertes automatiquement.

Pour ce qui est des batailles, elles sont de 3 types différents, les escarmouches sur des terrains plus ou moins dégagés, ce qui arrive souvent lors d’une embuscade, du placement d’un camp, ou tout simplement lorsque deux unités se rencontrent. Vous trouverez aussi les attaques de villages qui après avoir encerclé l’ennemi vous permettra de l’attaquer. Bien évidement la situation inverse est possible, et vous pouvez vous retrouver en défense. Et pour finir les attaques ou défenses de capitales qui permettra d’engager un siège durant lequel vous pourrez construire divers engins de sièges afin de passer les défenses plus facilement dans le cas où vous êtes l’attaquant.

rome2 2013-08-29 04-13-55-08 rome2 2013-08-29 04-30-46-30 rome2 2013-08-28 02-29-23-99

Ce système pour le moins plutôt fourni en détails se voit doté aussi d’agents qui jouent le rôle de figure d’exemples, d’espions, ou encore de protecteurs. Ces agents seront vitaux étant donné que leurs fonctions permettront de semer discorde, chaos ou maladie dans les lignes ennemies avant votre attaque.

Donc, dans l’ensemble cette campagne prendra un bon paquet d’heures avant d’être finie surtout dans le mode de difficulté le plus dur. On peut rajouter à sa la possibilité de faire une campagne en multi-joueurs à 2 durant laquelle vous pourrez soit coopérer, soit vous affronter.

Bataille

Vous pourrez bien évidement jouer seulement certains types de bataille via le menu prévu à cet effet. Lui aussi propose un grand nombre d’options allant de la bataille solo personnalisée, à la bataille en multi-joueurs en passant par les batailles historiques qui vous font revivre des grand moments d’histoire.

rome2 2013-08-30 18-15-12-83 rome2 2013-09-02 05-30-51-92

Cette partie du jeu se rajoute à la durée de vie du titre qui est déjà plus que conséquente, et permet à chacun d’y trouver son compte en terme de jeu.  De plus les batailles historiques sont un plus qui permettent d’apprendre des faits réels, et d’y participer.

 Graphisme

Sur ce point, pas grand-chose à redire. Le jeu, pour un titre de ce genre s’avère très beau, les armées lors des batailles fourmilles de détails malgré un nombre conséquent d’hommes. La carte de la campagne est bien détaillée.

rome2 2013-08-29 04-07-47-64 rome2 2013-08-28 02-06-04-17

Pour ce qui est de l’ambiance, la présence de citations pendant les chargements est agréable, les différents peuples sont bien représentés avec les croyances, et la culture, ce qui modifie sensiblement la composition des armées.

Par contre, étrangement certains doublages sont neutres ce qui est le plus classique dans ce genre de jeu, mais d’autres se trouvent affublés d’accents pour le moins étrange, notamment les gaulois qui se retrouvent avec un accent plutôt proche de celui des russes.

Mais, dans l’ensemble le jeu est soigné, et tout est fait pour une immersion maximale.

Conclusion

C’est sans surprise que l’on se retrouve face à un titre complet. La campagne regorge de subtilités avec le système de politique, de province, de construction, et de tout ce qui accompagne le joueur durant ces phases de jeu. Les batailles quant à elles sont bien réalisées, nerveuses, et agréables à regarder. De plus elles offrent un grand nombre de choix stratégiques allant de la formation à adopter, à la position, ou encore la réaction des soldats face à l’ennemi.

Pour ce qui est de l’ambiance, les graphismes sont beaux, le jeu est bien détaillé avec des sons, des situations plausibles pour cette période de l’histoire. On regrettera néanmoins certains doublages pour le moins excentriques.

Un jeu pour tous ou presque. Dans l’ensemble, toute la partie solo, et notamment la campagne peut s’adresser à la plupart des joueurs qui veulent s’essayer aux total war, des explications claires guident le joueur, et le didacticiel est complet. Néanmoins la rigueur du titre pourra décourager les moins persévérants. Les fans de la série quant à eux apprécierons le titre à 100% étant donné qu’il reprend pas mal de systèmes du précédent en ajoutant toujours plus de détails, de situations, et des graphismes encore plus poussés.

À propos du rédacteur
kelkun

Rédacteur de ZeroPing.FR

Processeur : Intel Core I7-2600K
Carte Mère : ASUS P8P67 EVO
Carte Graphique : Gigabyte GTX 980 TI g1
RAM : 2*8 Go G.skill