Sélection ZeroPing
Preview/Review

Bioshock Infinite

par 3 avril 2013
Fiche Technique

Acheter ce jeu à prix réduit chez nos partenaires…

Version numérique (Instant Gaming) Version boîte (Amazon)

Genre

Action

Développeur

Irrational Games

Éditeur

2K Games

Date de sortie

25 mars 2013

Version

Commerciale

Points Positifs
  • Une histoire prenante.
  • Des personnages charismatiques.
  • Bonne durée de vie.
  • Son et graphismes beaux et agréables.
  • Le SongBird (il a la classe).
  • Déplacement avec le grappe ciel.
Points Négatifs
  • Pas de changement visuels sur les armes améliorées.
  • Un poil trop bourrin.
Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
9.0
7.5
Graphismes
9.0
8.5
Durée de vie
9.0
7.5
Avis du Rédacteur

Bien que moins sombre que les premiers bioshock, infinite propose une histoire très prenante.

9.0
Note de la rédaction
7.8
Note des joueurs
2 notes
Vous avez déjà noté cet article
Réagissez à cet article
Yeah
0%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%

BioShockInfinite 2013-03-27 15-05-42-69

… Moi j’voulais un poney, mais on n’a pas tout ce qu’on veut. Elizabeth

Peut-être la phrase qui représente au mieux la série BioShock. Pour ce 3eme volet, nous quittons les profondeurs de Rapture pour une nouvelle ville beaucoup plus aérienne.

Histoire

BioShockInfinite 2013-03-27 15-06-18-32 BioShockInfinite 2013-03-27 15-06-55-52 BioShockInfinite 2013-03-27 15-07-16-67

Vous incarnez Mr Dewitt Booker, ancien militaire endetté jusqu’au cou, jusqu’au jour où l’on vous propose un contrat pour remettre les compteurs à zéro. C’est donc dans un phare abandonné au milieu de l’océan que votre aventure commence (tiens, j’ai une impression de déjà vu 😉 ). Lorsque vous arrivez en haut, vous trouverez une chaise qui vous permettra de monter au 7eme ciel.

Une fois votre voyage dans les cieux achevé, vous arrivez enfin à Columbia, ville volante, perfection de la technologie de 1912, exemple de liberté et d’égalité conduite par le Prophète. C’est donc dans cette cité angélique qu’il vous faudra retrouver Elizabeth et la ramener à vos employeurs, mais le voyage est loin d’être une simple promenade de santé.

Gameplay

BioShockInfinite 2013-03-27 18-47-17-03

Pas mal de chose change dans ce BioShock, on reste quand même dans du FPS, et l’avancée de l’aventure se fait toujours via des objectifs principaux, rythmés par quelques objectifs secondaires.

Pour ce qui est des escarmouches, le jeu encourage fortement le joueur à faire de la courte portée, voir même du corps à corps. Vous pourrez néanmoins jouer de façon plus subtile grâce à des armes comme le fusil à lunette.

Le Grappe Ciel

BioShockInfinite 2013-03-27 22-54-54-60 BioShockInfinite 2013-03-27 18-59-44-44 BioShockInfinite 2013-03-27 18-59-49-19

Procurez-vous vite ce fleuron de la technologie de Columbia, inventé pour se déplacer via les aérorails, le grappe ciel est votre ami pour voyager d’îlots en îlots. Son alliage révolutionnaire vous servira aussi à vous défendre de vos assaillants, ou prétendantes trop collantes.

Vous l’aurez compris, ce petit gadget vous sera fort utile pour plusieurs raisons, la première étant la présence de vide juste en dessous de vous, vous pourrez donc vous déplacer en vous servant du grappe ciel comme un grappin ou une tyrolienne.

De plus, dans les combats, il vous permet de changer de position rapidement, d’attaquer du ciel, ou de sauter sur un ennemi ce qui renforce encore l’envie de jouer au corps à corps.

Les armes

Dans l’ensemble, on garde un panel d’armes assez proche du premier, avec de quoi faire plaisir à tous les joueurs, bourrins, subtiles, ou entre les deux. Chacune des armes a ses caractéristiques par exemple, un fusil de précision inflige de lourds dégâts mais est très lent, alors qu’une mitrailleuse quant à elle gagne en cadence de tir mais perd en précision.

BioShockInfinite 2013-04-02 14-49-30-27 BioShockInfinite 2013-03-28 18-52-54-38 BioShockInfinite 2013-03-28 18-47-03-90

Petite différence avec ses aînés vous ne pouvez porter que 2 armes différentes en même temps, mais tout au long de l’aventure, les ennemis laissent leurs armes au sol, ce qui vous permet de changer d’armes à tout moment. Cette nouvelle orientation implique une gestion de vos munitions accrue, il n’est pas rare de se retrouver à court de munitions, ou de ne pas avoir l’arme que vous voulez au moment où vous le voulez.

Pour ma part, ceci est bien pensé car cela vous oblige à toujours bien choisir les deux armes que vous portez. Cela renforce l’impression de fuite précipitée dans laquelle vous vous retrouvez.

Les toniques

BioShockInfinite 2013-03-27 19-21-42-44 BioShockInfinite 2013-03-27 19-21-52-68 BioShockInfinite 2013-04-02 15-49-23-08

Non, pas de plasmides ici, mais des toniques. Ces toniques bien qu’étant une drogue pouvant développer certaines aptitudes chez le sujet, ne sont plus à s’injecter en intraveineuse et ne déclenchent plus de dépendances comme l’adam dans Bioshock. Chaque tonique est accompagnée d’effets très différents les uns des autres, bien que pour ma part, mon préféré était celui qui fut notamment présenté lors des trailers, le tonique du corbeau.

Equipement

BioShockInfinite 2013-03-27 19-23-29-87 BioShockInfinite 2013-04-02 23-46-22-14

Vous trouverez aussi divers équipements que vous pourrez sélectionner de la tête, au torse, aux jambes, et aux pieds. Ces accessoires vous donnent des aptitudes fort utiles afin d’engager les combats dans les meilleures conditions. Allant de la simple explosion lors d’un coup reçu, jusqu’à l’invulnérabilité lorsque vous descendez de l’aéro-rail. Ces bonus ajoutent des aptitudes plus qu’appréciables, sans pour autant être trop fortes.

Elizabeth et l’exploration

BioShockInfinite 2013-03-28 19-02-20-76 BioShockInfinite 2013-03-28 18-59-54-76 BioShockInfinite 2013-03-27 23-05-25-55

Tout au long de votre périple, vous pourrez bien évidement tout visiter afin de trouver les différents secrets de Columbia au travers d’enregistrements audio disséminés un peu partout. Mais, afin de tous les trouver, Elizabeth sera d’une grande aide. Elle pourra déverrouiller les portes, trouver des objets comme de l’argent, mais aussi lors des combat de la santé, des cristaux, et des munitions. De plus, des caches vous seront dévoilés grâce au décryptage de code fait par Elizabeth à l’aide de codex.

Pour couronner le tout, lors des combats, elle ne vous encombre pas n’étant pas au milieu, puisque celle-ci se met à l’abri pour expliquer le fait qu’elle est intouchable. Elle vous aidera aussi en utilisant des failles pour vous permettre de vous camoufler, de trouver des armes…

Enfin une IA utile et qui ne vous gêne pas dans un FPS. Elizabeth permet de prendre un réel avantage sur vos ennemis qui se retrouvent souvent en nombre, et qui en plus bénéficient d’une IA plus que correcte.

Graphisme, ambiance et personnages

Graphisme

Dans cet épisode, on oublie les couleurs sombres, et le sérieux de Rapture pour se retrouver dans la ville de Columbia, avec des couleurs pastelles et chaleureuses. Bien que surprenant, ce choix est très judicieux pour ce BioShock qui se veut l’inverse de son aîné, c’est à dire une ville lumineuse et accueillante.

BioShockInfinite 2013-03-27 18-45-00-57 BioShockInfinite 2013-03-28 18-45-31-74 BioShockInfinite 2013-03-28 18-57-24-75

Dans l’ensemble, le coté pastel donne une impression de toile vivante. Même s’il absorbe pas mal de détails réalistes ; les décors, armes et autres éléments restent cependant très précis, et beaux à regarder.

Donc, graphiquement, il est beau, même très beau. Ce changement graphique de la franchise redonne un souffle nouveau au titre sans le dénaturer.

Ambiance

Tout est fait pour vous transporter en 1912. Radio, groupe de choristes, pubs colorés, et propagande à outrance. C’est un véritable voyage dans le temps que vous faites, et il faut bien le dire, la bande son de ce titre colle parfaitement aussi bien dans la musique que dans la cohérence des sons ambiants.

En plus de ce retour dans le passé, le jeu joue avec nos sentiments afin de nous faire éprouver compassion, frisson, stress et cela juste grâce au son, et à la lumière. Lumière qui a une très grande importance dans ce BioShock, une fois pour des raisons religieuses, rendant des écrits, monuments presque divins. Et d’autres fois oppressants.

Personnages

Comme toujours, dans BioShock, vos ennemis sont tous plus déjantés les uns des autres. Passant du simple psychopathe au pire paranoïaque, chacun des personnages croisés dans l’aventure ont un charisme qui lui est propre.

En plus de ça, le héros que vous incarnez, ainsi que Elizabeth ne sont pas vides, et ont des sentiments, et un passé relativement lourd. De plus Elizabeth fait preuve d’un fort caractère qui la rend attachante.

BioShockInfinite 2013-04-02 00-46-25-57

Dans les personnages, il est aussi important de rajouter l’un des monstres emblématiques de ce BioShock. Le Songbird, une sorte de remplaçant des protecteurs pour le titre. Incarné par un énorme monstre, bien que “dressé”, il fait preuve de compassion durant de courts moments. Pour moi, cet animal est une grande réussite (je veux le même chez moi).

Conclusion

Enfin nous retrouvons la série des BioShock, et les hauteurs de Columbia n’ont rien à envier aux profondeurs de Rapture. On quitte le silence sous-marin de la ville morte des deux premiers épisodes pour trouver une cité vivante, et cohérente. La présence de l’ambiance SteamPunk est toujours présente, on regrettera néanmoins l’absence de changement visuel des armes au fur et à mesure que celles-ci sont améliorées.

En plus de nous faire voyager dans les nuages, ce titre nous propose une aventure relativement longue et prenante, celle-ci ne vous laisse aucun répit. Je dois même avouer qu’elle a su me tirer une petite larme à plusieurs reprises.

Une IA dans l’ensemble bien dosée, ni trop forte, ni trop stupide. Des ennemis puissants et imposants comme le HandyMan, ou le SongBird. Des grands méchants charismatiques, tout est réuni pour que vous preniez un maximum de plaisir.

Notons quand même l’orientation très bourrin du titre force l’avancée à faire en deux temps, dans un premier temps de l’exploration, et dans un second temps une échauffourée vous opposant à un grand nombre d’ennemis. Tout de même on ne se lasse pas de faire parler la poudre des armes dévastatrices mises à votre disposition, ainsi que des toniques afin de faire pleuvoir l’enfer sur vos ennemis.

Et, pour finir, je tiens à féliciter particulièrement l’histoire du titre qui, une fois le jeu fini suscite plus de questions que ce qu’elle a donné de réponses. On se demande notamment si il n’y a pas un rapport à faire avec les volets précédents. Mais je vous laisserais en juger par vous-même.

À propos du rédacteur
kelkun

Rédacteur de ZeroPing.FR

Processeur : Intel Core I7-2600K
Carte Mère : ASUS P8P67 EVO
Carte Graphique : Gigabyte GTX 980 TI g1
RAM : 2*8 Go G.skill