Sélection ZeroPing
Preview/Review

Borderlands 2

par 15 octobre 2012
Fiche Technique

Acheter ce jeu à prix réduit chez nos partenaires…

Version numérique (Instant Gaming) Version boîte (Amazon)

Genre

FPS, RPG

Développeur

Gearbox Software

Éditeur

2K Games

Date de sortie

21 septembre 2012

Version

Commerciale

Points Positifs
  • Graphisme agréable
  • Gameplay nerveux
  • Ambiance déjantée
  • Clap Trap
Points Négatifs
  • Perd de son intérêt en jouant solo
  • Faites nous un clap trap en widget pour Windows !
Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
9.0
9.1
Graphismes
9.0
9.0
Durée de vie
9.0
9.0
9.0
Note de la rédaction
9.0
Note des joueurs
1 note
Vous avez déjà noté cet article
Réagissez à cet article
Yeah
0%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%

Venez les enfants, vous voulez que j’vous raconte une histoire?

 

Histoire

C’est l’histoire d’aventuriers, on les appelait les Chasseurs de l’arche, mais pas ceux que vous connaissez déjà, de nouveaux chasseurs. Ils ont pris leur retraite (ou pas) depuis l’ouverture de l’arche. Mais, Hyperion dirigé par le Beau Jack, s’est rendu compte que ce n’était pas l’arche, mais seulement une partie d’une arche beaucoup plus grosse qui renfermait de l’éridium, un minerai donnant une puissance destructrice à ses utilisateurs, mais est-ce vraiment tout ce qui se cache dans l’arche ?

Vous l’aurez compris, on fait appel à de nouveaux Chasseurs qui sont Axton le Commando, Maya la Sirène, Salvador le berserk et Zéro le… euh… chiffre. Ah, et j’allais oublier, la petite dernière Caige la Mecromancienne (d’ailleurs nos screenshots sont basés sur cette dernière).

Gameplay

Là, vous n’allez pas en croire vos yeux parce que c’est le même que Borderlands 1er du nom, ha ha ha, vous l’avez pas vu venir celle-là. Allez, plus sérieusement on reprend les principes de base de Borderlands, et on pousse la chose un peu plus pour obtenir un jeu avec un super gameplay (pour moi).

  

Commençons avec les loots, comme dans le premier, les armes sont aléatoires (stats, skin et couleurs), à un petit point prêt. On retrouve la notion de marque instaurée par le premier (mais si mais si, vous vous rappelez, les Jakobs notamment) mais celles-ci jouent un rôle dans la génération des armes. Je m’explique, une arme de marque Tediore aura un skin avec des couleurs plutôt clair, une forme dans l’ensemble plutôt carrée, et toutes les armes Tediore ne se rechargent pas, comme les appareils photos à l’époque, ils sont jetables, sauf qu’ils explosent comme une grenade et un tout neuf réapparait. Alors que les Jakobs auront une architecture plutôt rustique …, de plus il y a pas mal de marques différentes, et chaque arme est un pur bonheur à utiliser. On voit aussi apparaitre une nouvelle monnaie (l’éridium) qui permet d’acheter les emplacements de sac, chargeurs supplémentaire, et une nouvelle matière (le Slag), je vous laisse découvrir ses effets directement dans le jeu.

  

     

Ensuite, dans le premier, il y avait des véhicules, on retrouve rapidement le véhicule du premier, sauf que les armes de gunner* bénéficient d’une 2eme fonction, on retrouve aussi très vite un 2eme véhicule, et petite note positif, celui-ci peut contenir 4 personnes. Toujours aussi barré avec des armes différentes sur chaque véhicule, toujours au choix de 2 par véhicule. En plus de cela on a aussi droit à la customisation du skin du véhicule.

Pour ce qui est du reste, du grand classique, vue à la première personne, grosses armes, pouvoirs de fou et du mob** à dézinguer par paquets de 100, ainsi que des quêtes complètement barrées (J’ADOREE!!!!).

 

Graphisme et Ambiance

Général

On retrouve le charme dangereux et hostile de pandore, la planète a pris malgré tout un sacré coup de lifting, zones plus grandes, plus variées, des mobs encore plus détaillés et plus variés. On garde quand même le coté Cell Shading du premier qui est toujours aussi agréable, on devient vite accro (perso je vois des lignes noir autour des objets maintenant, mais chut faut pas le dire, je ne veux pas perdre mon permis XD)

  

Les armes sont beaucoup plus travaillées aussi, avec beaucoup de petits détails, des scopes plus variés, plus détaillés, des grenades avec divers effets et surtout les objets tels que les mods de classes, les boucliers, les armes sont visibles sur le personnage (on vous montrera ça sur la vidéo promis).

C’est un vrai plaisir d’explorer les plaines de Pandore avec la myriade de détails qui l’accompagne, on trouve un monde plus vivant et avec quasi aucun défaut, ou en étant très pointilleux.

Personnalisation

Mais quel est ce mot étrange pour un jeu tel que Borderlands, et non vous ne rêvez pas, on ne peut plus personnaliser les couleurs comme dans le premier, mais on peut les changer via des packs de couleurs très nombreux, et qui doivent se débloquer via des quêtes, des loots…, mais ce n’est pas tout, on peut aussi changer de tête sur le même principe, pour moi un grand +1 pour cette initiative. On peut aussi personnaliser les couleurs des véhicules, et là aussi on peut en récupérer au cours de l’aventure.

     

Son, voix et dialogues

Pour les doublages, français bien sûr, il y a une cohérence, les personnages sont plus expressifs même si ce n’est pas encore la perfection, on prend plaisir à les écouter, et en particulier cl4p (clap trap pour les intimes) qui est plus déchaîné que jamais. De plus lors des combats, les mobs réagissent selon vos actions avec des phrases bien senties du style “Tu te souviens quand tu l’as tué, ben c’était marrant” et j’en passe et des meilleures.

Les sons des armes rien à redire, pas d’impression de faux, pareil pour les véhicules et les sons ambiants, pour l’instant c’est pratiquement un sans-faute.

Décor

Encore du magnifique, travaillé pour être cohérents, remplis et vivants, on reste relativement admiratif devant les décors et je dois avouer que le Sky est soigné (je n’ai pas trouvé de défaut de raccord). Que dire de plus, toujours pandore, planète encore plus hostile que dans le premier notamment dû à l’apparition de l’éridium.

 

Conclusion

Borderlands 2 clame haut et fort sa parenté avec son aîné du même nom, et il n’a pas à rougir, encore plus innovant, encore plus barré, malheureusement un peu moins gore, mais plus vulgaire (je sais ce n’est pas un exemple à suivre). On a un bon cru, et sans hésiter je le dis j’ai pris plaisir à y jouer. Reste toujours les mêmes points, tout seul le jeu est bien mais il manque un petit quelque chose, donc trouvez vous des amis (un maximum de 3) et jouez à 4 car il y a tout pour passer une longue soirée d’hiver seul chez soi.

Je tiens exceptionnellement à remercier 2K et Gearbox pour ce borderlands particulièrement réussi.

 

* Gunner : L’artilleur situé en passager dans les véhicules.

** Mob : Monstre du jeu non joueur.

À propos du rédacteur
kelkun

Rédacteur de ZeroPing.FR

Processeur : Intel Core I7-2600K
Carte Mère : ASUS P8P67 EVO
Carte Graphique : Gigabyte GTX 980 TI g1
RAM : 2*8 Go G.skill