Preview/Review

Dying light : The Following

par 6 mars 2016
Fiche Technique

Acheter ce jeu à prix réduit chez nos partenaires…

Version numérique (Instant-Gaming)

Genre

Action/RPG

Développeur

Techland

Éditeur

Techland

Date de sortie

9 février 2016

Version

Commerciale

Points Positifs

  • Grande carte
  • Quêtes secondaires sympathiques
  • Un buggy maniable
  • Moteur graphique qui date, mais toujours efficace

Points Négatifs

  • Scénario à la ramasse
  • Des aller-retours agaçants
  • Buggy dispensable
  • Carte grande, mais vide
  • Pas de réelles innovations

Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
6.0
Graphismes
7.0
Ambiance
7.5
Scénario
6.0
Durée de vie
7.5
Avis du Rédacteur

Bien que peu innovant, il reste intéressant d'y jouer.

6.4
Note de la rédaction
Note des joueurs
Vous avez déjà noté cet article
Réagissez à cet article
Yeah
0%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%

Après la sortie de Dying light il y a un peu plus d’un an. Techland nous sort un DLC nommé The Following. Il s’agit ici d’un DLC plutôt conséquent en termes d’heures de jeu ainsi que de contenu, du moins sur le papier.

Ce qui nous est promis est une carte très grande, des véhicules et plus de 20 heures de jeu. Il faut avouer que la carte est plutôt grande, mais elle est aussi très vide. Le véhicule à notre disposition, le buggy, est utile pour explorer, mais on peut largement faire sans lui. Quant à avoir plus de 20 heures de jeu sur ce DLC, il faut vraiment être lent et pas très fort pour trouver les objets cachés pour ne pas le finir en moins de 20h.

DyingLightGame 2016-02-18 17-28-51-59

 Scénario et Gameplay

Ici, bien que le début ait pu paraître prometteur, le scénario n’est vraiment pas terrible. Cela manque clairement de développement de personnages ainsi que de réel développement de scénario tout simplement. Notre ami que nous incarnons, Kyle Crane, recueille un homme blessé qui nous indique un moyen de quitter la ville d’Haran. Cet homme nous dit aussi qu’en dehors de la ville existe des hommes qui ne sont pas touchés par la contamination des infectés. Kyle part vérifier cela et nous arrivons dans les grandes zones de The Following.
Cela nous mènera à enquêter sur un culte qui semble avoir la solution pour vivre sans peur d’être infecté.
Le scénario est bon sur une chose, nous faire croire que cela avance avec cette histoire de remède et que nos actions ne sont finalement pas inutiles.

Pour avancer dans le scénario, le jeu nous force à accomplir diverses quêtes pour gagner la confiance de nos nouveaux amis, tous abonnés à cet étrange culte qui les protègent des infectés. Il est dommage de voir que c’est une astuce pour augmenter la durée de vie, la moitié de ces quêtes ne sont pas réellement intéressantes et n’apportent pas grand chose au scénario. Mais malgré le fait que beaucoup ne sont pas intéressantes, il existe certaines quêtes qui sont fantastiques à accomplir ! Nous tomberons vite tantôt dans l’hilarité et tantôt dans la “peur” totale.
Il est juste dommage de voir que les mécaniques de gameplay ne changent pas du tout, mais cela peut être un plus, nous ne devons pas réapprendre d’autres mécaniques. Quoique, il existe bien le buggy qui nous fera aussi bien l’aimer que le détester. Il est fort pratique de l’utiliser, mais on aura tôt fait de le détester tant le jeu aime nous faire des aller-retours pour tout et n’importe quoi.

DyingLightGame 2016-02-18 16-56-51-59

 Le Buggy

En dehors de quelques armes, qui ne changent rien au gameplay, nous avons désormais le buggy. Superbe poubelle avec des pneus prête à nous emmener au quatre coins de la carte et ce littéralement. Heureusement qu’il sera un indispensable pour les longues nuit de Dying light et ses terribles rapaces. Le buggy est surtout là pour les quelques courses contre le temps disponibles et aussi pour gagner quelques minutes durant des aller-retours tous plus gonflants les uns que les autres. Car bien que le jeu soit grand, il y a moins à y faire.
Les développeurs ont crû bon de nous donner des campagnes verdoyantes, mais je crains que cela colle difficilement avec le gameplay de Dying light.

Il est vrai que l’avantage du buggy est aussi de pouvoir distancer les innombrables hordes d’infectées sur les routes. Et si jamais vous renversez votre buggy, le jeu offre la possibilité de le remettre à sa dernière position. Tout comme si jamais vous vous éloignez bien trop de votre buggy, vous pouvez le rappeler avec une radio disponible dans la plupart des abris. Le buggy est aussi utile que surexploité, sauf pour ce qui le concerne dans les quêtes, malheureusement.

Heureusement pour compenser tout cela, on peut toujours foncer dans des hordes d’infectés à coup de nitro. Le plus frustrant étant que pour le réparer, cela sera parfois difficile dû à certaines pièces que nous devons récupérer à cause d’un ajout de pièces de buggy aux niveaux trop élevés. Le buggy possède aussi un arbre de talent à lui qui permettra de le transformer au fur et à mesure en tank mobile. N’hésitez donc pas et roulez pour pouvoir améliorer cette merveille.DyingLightGame 2016-02-18 16-52-21-60

  Conclusion

Bien qu’il possède de nombreux défauts, on ne peut le qualifier de mauvais DLC. On prend plaisir à rouler dans ce vaste univers rural. Il est juste dommage de voir un buggy surexploité et un scénario aux fraises.
Cependant, la qualité des secondaires et le fun que nous procure les features du jeu nous font oublier les quelques problèmes qu’il possède. Les graphismes n’ont pas changé et l’optimisation était à revoir, mais le buggy, les quêtes secondaires et l’univers propre de Dying light le sauve largement.
Si vous avez aimé le jeu original, ce DLC est aussi fait pour vous.

À propos du rédacteur
Kuneru

Rédacteur de ZeroPing.FR

Processeur : i5-2500K @3.30GHZ
Carte Mère : MSI P67A-GD55 (révision B3)
Carte Graphique : MSI GTX 660
RAM : Corsair 4*3GB