Sélection ZeroPing
Preview/Review

Far Cry 3

par 21 décembre 2012
Fiche Technique

Acheter ce jeu à prix réduit chez nos partenaires…

Version numérique (Instant-Gaming) Version boîte (Amazon)

Genre

FPS

Développeur

Ubisoft Montreal

Éditeur

Ubisoft

Date de sortie

29 novembre 2012

Version

Commerciale

Points Positifs
  • L'environnement dense et bien travaillé et la liberté d'action.
  • Le gameplay et ses mécaniques.
  • Le scénario.
  • Une plateforme multijoueur simplifiée et épurée.
  • Le système de choix à la fin des parties.
  • La coopération est un concentré de Fun.
  • Des graphismes d'un qualité rare, surtout pour un Open World.
  • La bande son.
  • Les voix françaises.
Points Négatifs
  • La volonté des développeurs de pousser le joueur à avancer dans l'histoire.
  • Certaines missions qui manquent d'intérêt.
  • Un système de spawn étrange en multi.
  • Intérêt quand même limité même s'il offre quelques heures (voire dizaines d'heures) de jeu intenses.
  • Pas de serveurs dédiés, WTF Ubisoft ?
  • Le brouillard qui est gênant.
  • Des bugs, rares mais bien présents.
Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
9.0
9.0
Graphismes
9.0
9.0
Durée de vie
9.0
9.0
9.0
Note de la rédaction
9.0
Note des joueurs
1 note
Vous avez déjà noté cet article
Réagissez à cet article
Yeah
0%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%

4 ans après un Far Cry 2 un peu approximatif, la licence revient avec un Far Cry 3 qui semble avoir des arguments bien solides pour reconquérir son public. Résultat d’une collaboration entre les studios Ubisoft Montréal, Massive, Reflections et Shanghai, ce titre est attendu et accueilli par une grande communauté, il faut dire que beaucoup d’éléments proposés ne peuvent que générer de l’enthousiasme chez les joueurs amateurs de jeux d’action/aventure ou de FPS gta-like mais aussi chez les habitués des RPG.

A l’heure où les frontières entre les genres s’effacent, les studios n’hésitent pas à s’échapper des catégories prédéfinies pour créer des jeux uniques et on ne peut que saluer cette démarche.

Que du bon en perspective, ça fait envie, mais qu’en est-il vraiment ?

 

Histoire

Jason Brody, ses deux frères, et des amis à eux (Olliver, Keith, Daisy et sa copine Liza) ont la merveilleuse idée de passer leurs vacances dans l’Océan Indien, voyageant d’archipel en archipel en quête de sensations fortes. Après un saut en parachute, ils se retrouvent sur des îles paradisiaques à première vue : les Îles Rook. Leur petit voyage semble alors se noircir légèrement lorsqu’ils sont capturés par les pirates sanguinaires qui contrôlent l’endroit mené par le charismatique et fou à lier Vaas Montenegro. Seul Jason arrive à s’échapper avec l’aide de son frère Grant, c’est lui que vous incarnerez, aidé par les Rakyats (habitants natifs de l’archipel) et par une succession de personnages, pour sauver vos amis et calmer un peu les pirates.

farcry3_d3d11 2012-11-30 01-13-52-01

 

Gameplay

Le solo:

Comme dans les précédents le joueur évolue dans un monde ouvert avec un cycle jour/nuit et des variations de météo. Il doit pirater des antennes relais pour découvrir des parties de la carte et capturer des camps pour étendre la zone des alliés rakyats. La carte ne se démarque pas par sa taille (qui est plutôt correcte) mais par sa densité : entre les missions principales, secondaires, la chasse, les reliques etc… vous allez être amené à visiter tous les recoins d’un environnement riche en découvertes.

farcry3_d3d11 2012-12-04 00-48-50-87

 

Les déplacements pourront être fait à l’aide d’un panel d’une vingtaine de véhicules (Jeeps, Quads, camions, bateaux …) à la conduite différente, certains trajets seront plus rapides en deltaplane. On peut noter la présence d’un système de déplacements instantanés qui est bien pratique mais nuit un peu à l’immersion.

farcry3_d3d11 2012-12-05 00-53-10-20

En terme de combat, le jeu dispose de mécaniques plutôt classiques dans l’ensemble mais certains éléments sont particulièrement bien travaillés comme le feu qui se propagera de façon plutôt réaliste et pourra devenir un élément capital lors des attaques. La prise en main est rapide et le gameplay très nerveux et peu réaliste ; les sauts nous laissent presque croire que les Îles Rook se situent sur la Lune et Jason change d’arme plus vite qu’un Cow-boy. Les éliminations au couteau sont particulièrement « cheatées » et certaines armes ne pardonnent vraiment pas l’ennemi même quand il est bien préparé. Paradoxalement, les chutes sont plutôt punitives, et ça nous rappelle que l’on contrôle Jason, un gosse de riche Californien et pas Master Chief.

 farcry3_d3d11 2012-12-01 02-46-41-73 farcry3_d3d11 2012-12-03 19-42-54-01

La jauge de vie est constituée de petites barres dont on peut accroître le nombre via les points de compétences, une seule barre se régénère et il faut des remèdes ou connaître des capacités pour se guérir. Ce système donne lieu à des combats justes voire même faciles si vous êtes préparés.

 

On peut aussi noter la présence d’un système d’expérience qui ne permet pas de gagner des niveaux mais des points de compétences qui rempliront un arbre de talents divisé en 3 parties : le héron plutôt spécialisé dans la furtivité et les éliminations à distance, le requin qui octroie des bonus de santé et privilégie les éliminations puissantes et l’araignée, spécialisée dans la chasse et la survie. Ce système est plutôt bien pensé et bien géré pour les joueurs aimant la liberté de choix : on peut choisir les compétences que l’on préfère sur le moment sans être pénalisé par le fait de ne pas suivre un « build » précis puisqu’on peut facilement finir le jeux avec l’arbre de compétence entièrement rempli.

 cc

Du chevreuil au tigre en passant par l’ours, le casoar, le chien ou encore le dragon de Komodo, la faune est riche est bien présente dans la progression de l’aventure puisque récupérer leur cuir permettra de confectionner des améliorations pour l’équipement pour porter plus d’armes, de munitions ou de seringues par exemple via un système de craft. Il en est de même pour la flore qui servira à crafter des seringues aux multiples propriétés (guérison, dopage, chasse …) On peut utiliser un appareil photo qui permet de localiser les Bêtes et de les marquer. Ce système est aussi utilisables sur les pirates.

farcry3_d3d11 2012-12-04 23-05-33-58

Certaines missions de chasse ne font pas dans la subtilité

Le panel d’armes est bien honnête et on retrouve des armes de tout type : fusils d’assaut, mitraillettes, armes de poing, lanceur, sniper ainsi qu’un arc et un couteau et d’autres armes un peu moins classiques dont un lance-flamme. Elles peuvent s’acheter dans des shops qui se situent en ville ou aux points de repères. Cependant il est inutile d’acheter la plupart des armes puisqu’elles sont disponibles gratuitement après avoir pris des antennes radios. Vous pouvez cependant personnaliser vos armes en leur ajoutant des accessoires et des camouflages. Il existe des « armes signatures » qui se débloquent en accomplissant des objectifs comme trouver un certain nombre de reliques, réussir un certain nombre de défis Rakyats, ces armes sont hyper efficaces et leur utilisation facilite grandement l’avancement à tel point que le joueur cherchant le défi les lâchera probablement assez vite. Les affrontements, même s’ils ont un intérêt limité à cause de l’IA ne se limitent pas au tir de pigeon ce qui est plutôt agréable, on va rencontrer différents types d’ennemis qui vont corser quand même le défi au cours de l’aventure.

farcry3_d3d11 2012-12-01 22-59-24-64

Vous pouvez choisir de capturer les camps en infiltration, sans se faire repérer ou en fonçant dans le tas. L’expérience gagnée sera alors variable.

Les défis proposés au joueurs sont nombreux :

– Les quêtes principales, ponctuées de Bad Trip, d’hallucinations et de QTE, certaines sont très bonnes et très prenantes (voire épiques), d’autres moins. Elles sont variées : certaines consistent simplement à massacrer des pirates, d’autres à jouer l’Indiana Jones par interim pour un enfoiré appelé Buck, et on peut remarquer la présence de boss dont je ne peut pas vraiment parler sans Spoiler énormément. L’avancement est bien travaillé, bien huilé et outre l’aspect superproduction américaine, le jeu possède une profondeur rare et un univers vraiment prenant.

farcry3_d3d11 2012-12-01 21-43-52-29 farcry3_d3d11 2012-12-02 19-12-03-37 farcry3_d3d11 2012-12-02 19-13-13-76

– Les missions secondaires se démarquent en plusieurs types : les missions de chasse à l’homme qui consistent à éliminer au couteau une ou des cibles selon la tradition Rakyat, les missions de chasse d’animaux dont certaines permettent d’accéder à la dernière amélioration d’un équipement, des sortes d’animaux légendaires qu’il faut en général aborder avec prudence car ils pardonnent beaucoup moins que leurs congénères. Ce qui en soit est un bon élément pour l’expérience de jeu mais un peu sous développé et sous exploité. Il existe aussi d’autres types de missions secondaires un peu plus pacifiques qui consistent à aider des Rakyats en accomplissant des objectifs ou en réalisant des courses. Ces missions sont plutôt sympathiques et renouvellent l’expérience de jeu.

– Les défis : certains sont destinés à gagner de l’argent, ils sont bien variés : poker, tir d’oiseaux, courses … etc … D’autres, les défis Rakyats contenteront les amateur de high score puisque les scores effectués seront reportés sur le tableau de vos contacts Uplay.

farcry3_d3d11 2012-12-02 00-58-57-67

Il existe aussi des items à récupérer (reliques et lettres datant de la colonisation Japonaise de l’île). Ce système permet de débloquer des armes et des succès mais prend tout son sens quand il s’agit d’explorer la carte, de “galérer” un peu pour les trouver dans des grottes, des anciennes mines ou encore dans des navires naufragés. Et pour une fois, ça en vaut la peine, on ne peut pas prétendre avoir visités tous les aspects du jeu sans avoir passé des heures à visiter cet environnement très bien travaillé et très riche qui fait partie de l’essence même du jeu.

farcry3_d3d11 2012-12-05 00-48-59-20

Vous l’aurez compris il y a de quoi se divertir dans ce solo de Far Cry 3 innovateur et intéressant, on peut cependant déplorer l’absence d’un choix de difficulté un peu plus hardcore que ce qui est présent, car même dans la difficulté la plus haute, le joueur avec un minimum d’expérience ne s’opposera pas à un réel défi en terme de gameplay. Ceci est dû à des choix des développeurs pour guider au plus grand nombre, comme le fait que l’on ne manquera jamais vraiment d’argent, l’IA qui peut s’avérer étonnement stupide et facile à abuser et la facilité de trouver des herbes et les confectionner en des remèdes qui vous permettront d’éviter la mort le plus possible. Puisqu’on finit cette revue du gameplay solo sur les rares points négatifs, on peut aborder le sujet de l’interface qui spamme le joueur pour qu’il avance la mission principale le plus vite possible, de plus, à chaque reconnexion, un personnage nous rappelle à l’oral d’aller continuer les objectifs. Ce système est lourd pour le joueur qui aime être libre de ses mouvements et il n’est pas cohérent avec le reste du jeu qui justement privilégie la liberté d’action.

Coopération/multijoueur

En coop, les joueurs incarneront des touristes désirant se venger du capitaine de leur bateau qui les a vendu comme esclaves aux pirates, jusqu’à 4 joueurs, avec vos amis ou en matchmaking publique. Les participants doivent coopérer pour débarrasser des zones des pirates, remplir des objectifs comme faire sauter un pont ou dégager une voie, mais aussi participer à des défis biens pensés (courses de quads, concours de shoot d’ennemis). 4 à 6 heures de jeux intenses et fun, ce qui est très honnête en ajout au temps de jeu du solo. Le système de niveaux et de classes est le même qu’en multijoueur.

coop1 Sans titre

En multijoueur, Les développeurs font dans la simplicité et ça marche ! Les armes et les classes sont relativement équilibrées et la prise en main est similaire à celle du solo. Plusieurs heures de jeux garantis sur une poignée de mode différents pour ceux qui aiment les Fps multijoueurs classiques et purifiés. Le système de spawn est cependant pas vraiment optimal, le spawnkill est possible mais on ne peut pas non plus en abuser.

Les armes et compétences sont débloquées avec les niveaux du joueur, les accessoires avec un système de niveau de l’arme et la personnalisation matérielle est plutôt intéressante: on peut changer les caractéristiques de l’arme via des Mods, trouvés dans des clés USB ou autres DVD qu’il faut décoder.

A la fin de chaque partie, le joueur ayant le plus haut score peut choisir de laisser vivre ou d’achever l’ennemi numéro 1, ce procédé donne lieu à des scènes chaleureuses ou à des démonstrations de cruautés que l’on peut changer (on en débloque au fur et à mesure de la progression) et même si ce n’est pas indispensable, on ne peut qu’admettre que c’est plutôt cool.

Graphismes, son et généralités

D’un point de vue graphique le jeu était prometteur et on est pas déçu, surtout en solo. On peut remarquer qu’il y a quelques bugs, fuites de mémoires et crashs mais assez rares surtout pour un Open World. Certains environnements sont objectivement magnifiques, l’eau est particulièrement bien réussie et son interaction est bien gérée en général.  On peut cependant déplorer la présence d’un fort brouillard qui empêche d’admirer certaines vues qui tendraient pourtant vers le chef d’œuvre graphique.

farcry3_d3d11 2012-12-01 03-54-08-11 farcry3_d3d11 2012-12-03 03-40-13-55

La bande son est elle aussi assez exceptionnelle ; omniprésente pendant l’avancement, elle agit parfois très bien dans l’immersion et la montée de stress mais aussi s’accorde à la perfection avec certaines cinématiques, certaines hallucinations et l’ensemble joue en grande partie dans la note de 9 que nous avons choisi de lui donner. Elles sont largement du niveau Hollywoodien, en fait comparer ce jeu à une production Hollywoodienne serait presque une insulte puisque le travail du scénario qui est bien d’une profondeur non-négligeable et la qualité des cinématiques et de l’univers créé sont irréprochables.

On peut mettre aussi un point d’honneur aux voix françaises qui sont de très bonne facture et notamment avec la voix de Vaas (française et anglaise) qui fait l’unanimité auprès des joueurs.

Conclusion

Même s’il possède quelques défauts, ce Far Cry 3 est la bonne surprise de cette fin d’année, avec des mécaniques solides et bien huilées et un contenu d’une qualité irréprochable que ce soit d’un point de vue graphique, sonore ou encore scénaristique. Il saura réconcilier les gens avec la franchise et se retrouve directement dans la sélection de ZeroPing.FR.

À propos du rédacteur
Rizko

Rédacteur à la Retraite

Processeur : Intel Core i5 2320 @3GHZ
Carte Mère : Foxconn 2ABF 1.30
Carte Graphique : NVIDIA GeForce GTX 650 Ti
RAM : 2+4 Go DDR3