Preview/Review

Far Cry 4

par 23 novembre 2014
Fiche Technique

Acheter ce jeu à prix réduit chez nos partenaires…

Version numérique (Instant-Gaming) Version boîte (Amazon)

Genre

Action/Aventure

Développeur

Ubisoft Montreal

Éditeur

Ubisoft

Date de sortie

18 novembre 2014

Version

Commerciale

Points Positifs

  • Le Kyrat est un véritable et splendide open world
  • Gameplay toujours aussi dynamique
  • Le jeu est beau et bien optimisé
  • Pagan Min et sa propagande
  • Personnages principaux très bien modélisés
  • Exploration riche en émotions
  • Durée de vie très respectable si on veut tout finir
  • Les choix apportent un plus dans la narration
  • L'éditeur de cartes, le multi et la coop

Points Négatifs

  • L'IA parfois surprenante, surtout en voiture !
  • Certaines missions sont répétitives
  • L'arbre des compétences un peu simpliste
  • Gameplay pas très innovant

Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
8.5
8.4
Graphismes
8.5
8.9
Ambiance
8.7
8.2
Scénario
7.7
8.4
Durée de vie
8.0
9.2
Avis du Rédacteur

Far Cry 4 est un excellent jeu d'aventure dans un monde ouvert qui nous laissera de bons souvenirs. La comparaison avec son aîné est bien facile, mais pourquoi changer une recette aussi efficace ?

8.5
Note de la rédaction
8.6
Note des joueurs
4 notes
Vous avez déjà noté cet article
Réagissez à cet article
Yeah
67%
Content
33%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%

Tout le monde se rappelle forcément de la sortie de Far Cry 3, qui avait impressionné le grand public il y a deux ans avec un superbe open world et un gameplay dynamique. Une sorte de reboot de la série, qui en avait bien besoin après un second épisode moyen et critiqué. Les bases pour ce FC4 sont tellement bonnes que presque tout le monde s’attend à ce fameux Far Cry 3.5, expression utilisée à foison depuis quelques semaines. Dire que Far Cry 4 ressemble à son aîné est une évidence car les développeurs n’auraient jamais pris le risque de changer complètement un jeu qui a cartonné deux ans plus tôt. Au pire, FC4 pouvait être moyen, mais il se vendrait quand même. Seulement, nous allons voir dans cette review qu’il a de belles choses à nous proposer, et même ceux qui possèdent le dernier opus de la série pourraient se laisser tenter les yeux fermés.

Le terrible méchant de l'histoire, Pagan Min.

Le terrible et charismatique méchant : Pagan Min.

Un univers très inhabituel, et “spirituel”

La consommation de champignons hallucinogènes et les rituels de FC3 en avaient marqué plus d’un, provoquant des visions très peu souhaitables en réalité. Mais ils faisaient partie intégrante du scénario et les passages/cinématiques rêvés ou vécus dans un état second étaient très importants pour l’histoire. Pour ceux qui ont accroché à ce délire, vous pouvez être rassurés car dans Far Cry 4 la consommation de drogues dures est légion et les envoûtements sont fréquents, que ce soit dans le monde ancien et fantastique de Shangri-La ou à Kyrat.

Le personnage que vous incarnerez se nomme Ajay Ghale, jeune de 25 ans ayant vécu et grandi aux Etats-Unis avec sa mère. Celle-ci décédée, avait pour dernière volonté que ses cendres soient dispersées dans l’Himalaya à Kyrat, son pays d’origine jusqu’à ce qu’elle décide de s’enfuir aux Etats-Unis pour élever son fils le plus loin possible des problèmes. Le jeune et déjà courageux Ajay, en se rendant dans ce paradis montagneux fit très vite la rencontre de Pagan Min, roi autoproclamé du Kyrat et adepte de la propagande. Avec un CV de méchant aussi explicatif, vous serez surpris de voir dès le début qu’il ne vous recherche pas du mal, car il connaissait votre mère et attendait depuis longtemps le jour de votre rencontre.

L'histoire est intéressante et les personnages attachants.

L’histoire est intéressante et les personnages attachants.

Si seulement c’était si simple… Entre votre père Mohan Ghale, ancien chef du Sentier d’Or (groupe de résistants ayant des traditions anciennes) assassiné pour une raison inconnue, et votre mère qui a connu longtemps auparavant cet énigmatique personnage : attendez-vous à des rebondissements ainsi qu’à devoir prendre des choix très difficiles et lourds de conséquence.

Votre but dans tout cela sera à peu prêt le même que dans Far Cry 3, libérer l’emprise d’un tyran et de ses sbires sur Kyrat en capturant les avant-postes, en sauvant des vies (lors de prises d’otages par exemple) et bien sûr en accomplissant des missions du Sentier d’Or. A ce sujet, ce sera à vous décider de l’orientation qu’il devra prendre : le nouveau chef Sabal voudrait suivre le chemin de votre père en tuant Pagan Min mais tout en conservant leurs anciennes traditions, alors que la téméraire Amita aimerait que le Sentier d’Or évolue et sorte du Moyen-Âge pour qu’il puisse devenir autonome et réellement libre, même si pour cela il faudrait en venir à la culture de plantes et à l’arrêt de leurs bien-aimées traditions. Les scènes de disputes seront nombreuses et les choix importants ne reviendront qu’à vous, Ajay Ghale. Heureusement le but premier du Sentier d’Or reste la mort du roi Pagan Min, et ces deux chefs en herbe seront au moins d’accord là-dessus.

Je crois qu'il nous a repéré, on court ?

Je crois qu’il nous a repéré, on court ?

Un monde ouvert immense et immersif

Comme son aîné, Far Cry 4 séduit grâce à sa région gigantesque explorable, et nous rappelle ce qu’est un véritable open world même si la taille de la carte motivera la plupart des joueurs à utiliser les téléportations entre les camps.

La faune de Kyrat est extrêmement dangereuse et variée : rhinocéros, éléphants, tigres, yacks, panthères, sangliers, singes, ours… Ils pourront vous jouer de sales tours comme vous aider dans certaines situations. Par exemple, lancez un appât de viande en direction des ennemis et un tigre viendra semer la zizanie, libérez un loup de sa cage et il voudra se venger en empilant les cadavres, chevauchez un éléphant et il écrasera tout sur son passage. Certains animaux sont peureux, d’autres n’hésiteront pas à vous attaquer, mais tous devront être chassés et tués à un moment afin d’obtenir des peaux qui serviront à améliorer vos équipements. Pouvoir porter plus d’armes sur soi, posséder plus d’argent, avoir un plus grand sac… Tout ceci à un prix et c’est celui du sang, malheureusement pour nos amies les bêtes. La flore, elle, ne servira qu’à concocter des remèdes ou des potions qui vous aideront à survivre ou à chasser. Tout ceci est à utiliser sous forme de seringues bien sûr puisque Far Cry 4 est un jeu qui vous rappellera que le monde en dehors de votre chambre est dangereux et qu’il est déconseillé de s’y aventurer sans un arc et un bon gros fusil !

Et hop, un petit tour en gyrocoptère !

Et hop, un petit tour en gyrocoptère !

S’il est maintenant admis que le Kyrat est une région magnifique et hostile, vous devez aussi savoir que l’explorer est un réel plaisir. Montez dans un quad, une voiture, un bateau ou un gyrocoptère et vous en verrez de toutes les couleurs. Le relief de la carte décuple encore plus l’impression d’évoluer dans un monde immense. Au sol, vous serez obligés de contourner régulièrement des grands massifs afin d’attendre votre objectif, foncer tout droit n’est plus possible même si vous pourrez vous initier à l’escalade, nouveauté de cet opus.

Lors de votre exploration, vous tomberez sur beaucoup d’événements aléatoires comme des prises d’otages, un convoi ou un messager ennemi à stopper. L’univers de Kyrat est vraiment très dynamique et vivant, il vous arrivera forcément de vous perdre en faisant quelques quêtes secondaires, en libérant une tour radio ou un avant-poste alors que votre but initial était simplement de continuer la quête principale. Mais aviez vu une panthère au loin et vous aviez besoin de sa peau, ensuite vous êtes tombé sur une prise d’otages et vous ne pouviez pas laisser des innocents mourir, et pour finir vous avez vu un peu de fumée et décidé d’attaquer un avant-poste pour obtenir un point de téléportation… “Perdre” 15 minutes en vous laissant guider par le jeu de cette manière risquera d’être une habitude, mais c’est aussi là qu’on reconnait un vrai open world.

Vous irez parfois prendre un petit bol d'air froid.

Vous irez parfois prendre un petit bol d’air froid.

En termes d’immersion vous serez aussi servis. Quand une tour radio (appelée “un cloché” dans Far Cry 4) est contrôlée par Pagan Min, des messages de propagande et de menace sont diffusés à la radio. Alors que quand on arrête le signal, un jeune homme révolutionnaire plein d’hormones prendra le contrôle de l’antenne et fera le show en racontant des histoires personnelles fort intéressantes et plus sérieusement, parlera de l’actualité à Kyrat. En fonction de notre avancée dans l’histoire, ce qu’on peut entendre à la radio variera et à certains moments, le charismatique Pagan Min parlera au héros par téléphone pour passer le temps, ou pour tenter de le manipuler. Ses interventions seront importantes et non négligeables car ce roi autoproclamé et contesté ne va pas risquer de sortir de chez lui pour vous rendre visite trop souvent non plus.

Les missions principales et secondaires vous amèneront en plus assez souvent en dehors de Kyrat. Quelques visites à Shangri-La ou dans les hauteurs de l’Himalaya ne sont certainement pas de refus et permettent de changer un peu d’ambiance. Les développeurs se sont clairement éclatés afin de rendre l’exploration ludique alors que la mise en scène est elle aussi très travaillée, surtout à Shangri-La. En termes de contenu, c’est pour l’instant pas si mal pour un Far Cry 3.5 non ?

Attaquer les avants-postes est toujours un plaisir.

Attaquer les avant-postes est toujours un plaisir.

Kyrat recherche son sauveur

Ce qui arrive souvent dans ce genre de jeu d’aventure, c’est qu’à force d’impressionner tout le monde en réalisant des prouesses, les gens finissent par vous accorder leur confiance. Vous serez envoyé partout à travers Kyrat pour faire la sale besogne et des tâches bien trop risquées pour le commun des mortels. Heureusement que vous êtes Ajay Ghale et qu’une forteresse de trente soldats armés jusqu’au menton ne vous impressionne pas, sinon le Sentier d’Or aurait bien du mal à lutter contre le contrôle de Pagan Min.

Les attaques d’avant-postes, très populaires sur Far Cry 3, sont de retour pour notre plus grand plaisir et amènent au final peu de nouveautés. Le but est toujours de zigouiller tous les ennemis en étant le plus discret possible. Pour ce faire, on peut désactiver les alarmes afin qu’aucun renfort ne soit envoyé, libérer des animaux de leurs cages pour qu’ils nous aident, utiliser un arc ou un silencieux… Ou si on est poilu on peut y aller à la Rambo sans même appeler des mercenaires ! A préciser quand même qu’en difficulté élevée, y aller tête baissée n’est vraiment pas chose aisée. La nouveauté principale de cet aspect du jeu est en fait de pouvoir monter sur le dos des éléphants, à condition qu’il y en ait dans les environs. Les attaques avec ces animaux à trompe sont plus comiques que réfléchies, soulever des véhicules et projeter des bonhommes dans les airs peut devenir un réel passe-temps. Vous aurez également la possibilité de refaire les attaques d’avant-postes à l’infini afin de battre vos records, sachant que seuls ses propres kills sont comptabilisés et que des bonus sont accordés en fonction de la discrétion ou des tués par explosions (grenade, C4, mine) par exemple. Les points gagnés à l’issue de la capture déterminent votre score et vous rapportent de l’argent.

Cette forteresse vous fait-elle peur ?

Cette forteresse vous fait-elle peur ?

Le gameplay est peut-être le point qui aura le moins évolué par rapport à FC3 car en même temps, il est difficile de faire quelque chose de plus libre, dynamique et précis. Les attaques de zones ennemies sont immersives et vous prendrez un énorme plaisir à sniper tout ce qui bouge.

Pour ce qui est du craft on reste là aussi dans nos habitudes. On récolte des plantes de diverses couleurs pour créer des potions ou des remèdes, et on tue des animaux pour améliorer son équipement. Sachant que comme lors du dernier opus, pour la dernière amélioration de la plupart des crafts vous aurez une quête avec un animal très rare à tuer d’une certaine manière, avec une arme précise.

Au rayon des nouveautés, j’en ai parlé un peu plus haut, on note l’apparition de l’escalade. Bien sûr on ne peut pas s’accrocher à toutes les surfaces car ce serait sans doute trop complexe à mettre en place, mais certaines missions nécessitent son utilisation et certaines fois, un peu à l’image des tours radio, on met du temps à comprendre ce que l’on doit faire, ou comment s’y prendre. Parmi les objets à ramasser partout dans Kyrat, plusieurs demandent de détruire un obstacle qui gêne, que l’on passe sous l’eau pour découvrir une grotte cachée, ou bien que l’on escalade une paroi afin d’accéder à une zone autrement inaccessible.

Le feu se propage toujours aussi bien dans Far Cry 4.

Le feu se propage toujours aussi bien dans Far Cry 4.

Dans Far Cry 4, vous disposerez également d’un repaire au bout de quelques heures de jeu où vous pourrez vous téléporter. Mais ce lieu a quelque chose de plus que les autres, en effet vous pourrez acheter des améliorations comme un placard pour vendre des ressources et acheter des armes ou des munitions, un jardin pour y cueillir des plantes, une base pour décoller en gyrocoptère, et encore plein d’autres options dévérouillables.

Quant au multijoueur, qui n’est clairement pas le premier argument de vente de ce FC4, il se débrouille plutôt bien avec ses modes de jeu (Avant-poste, Masque démoniaque, Propagande) qui se jouent en 5v5 et qui sont plutôt dynamiques. Surtout le mode “Avant-poste” qui devrait rencontrer un certain succès. Cinq joueurs sont armés et doivent défendre une base, alors que les attaquants sont des guerriers Rakshasas (les démons de Shangri-La), ils peuvent appeler des animaux en renfort  : un aigle noir, un ours ou un tigre, plus vous attendez et plus l’animal que vous pouvez invoquer est puissant. Lorsque vous vous mettez accroupis, vous devenez quasiment invisible. Cependant la zone de capture est assez petite donc le but sera de sécuriser l’avant-poste d’assez loin et de bien se répartir les tâches afin de ne pas se faire surprendre. Ces guerriers n’ont comme seule arme un arc, ce n’est donc pas un mode multijoueur où deux équipes équivalentes s’affrontent, mais puisqu’une partie se joue en deux manches, il peut y avoir un réel intérêt. L’éditeur de cartes est lui réservé aux joueurs les plus passionnés et fera sans aucun doute son effet dans les prochaines semaines.

Alors que Far Cry 3 proposait des missions spécifiques coopératives, vous avez maintenant la possibilité d’explorer tout Kyrat en compagnie d’un ami. Courses de voitures ou à dos d’éléphants, prises de forteresses, concours de chasse, ou simplement balade entre amis, tout cela est possible dans le même monde ouvert que lorsque vous jouez tout seul. Uniquement les missions ne sont pas faisables à plusieurs et cela est compréhensible puisque Far Cry est avant tout un jeu solo.

FC4 ne propose que des vues imprenables, en altitude ou non.

Far Cry 4 ne propose que des vues imprenables.

Conclusion : On en espérait pas tant !

Alors que l’on pouvait douter de la capacité de Far Cry 4 à faire oublier aux joueurs son aîné, on est obligé d’admettre que ce nouvel épisode est encore meilleur que le précédent. Reprenant il est vrai tous les aspects du jeu qui ont marché il y a deux ans et apportant quand même quelques nouveautés comme l’escalade et le gyrocoptère, mais surtout une nouvelle histoire et un nouveau monde à explorer, Far Cry 4 est tout simplement meilleur et est une référence dans le domaine du jeu d’aventure et de l’open world.

Avec des graphismes réussis, une bonne optimisation et des décors superbes, Ubisoft Montreal prouve qu’il est possible de faire du neuf avec du vieux. Aujourd’hui sur PC, très peu de jeux peuvent se vanter d’être aussi beaux et réussis. Quant à la durée de vie, elle est colossale si on a envie de finir le jeu à 100%, si vous souhaitez ne faire que la quête principale il ne vous faudra qu’une quinzaine d’heures, mais on ne peut que vous conseiller de prendre le temps de tout visiter et de rendre la liberté à Kyrat tout entier.

À propos du rédacteur
Neftys

Rédacteur à la retraite

Processeur : Intel Core i5-4670K
Carte Mère : MSI Z87-G45 GAMING
Carte Graphique : Nvidia GeForce GTX 770
RAM : 2×4 Go