Preview/Review

Magic : the gathering – duel of the planeswalkers 2012

par 23 septembre 2011
Fiche Technique
Genre

Stratégie

Développeur

Stainless Games Ltd

Éditeur

Wizards of the Coast LLC

Date de sortie

15 juin 2011

Version

Commerciale

Points Positifs
  • Accessible aussi bien aux joueurs chevronnés qu'aux débutants
  • Cartes bien détaillées, et fidèle au jeu d'origine
  • Mode multijoueur assez complet
Points Négatifs
  • Accessible, voir même trop simple
  • Les parties se limitent souvent à de la chance (pas assez de terrains ou de monstre tiré)
  • Les zooms à faire ainsi que le nombre incalculable de boutons à cliquer pour que la partie avance
Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
8.0
8.0
Graphismes
8.0
8.0
Durée de vie
8.0
8.0
8.0
Note de la rédaction
8.0
Note des joueurs
1 note
Vous avez déjà noté cet article
Réagissez à cet article
Yeah
0%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%

Lors de cette review, nous allons nous intéresser à Magic : the gathering – duel of the planeswalkers 2012, et surtout de son coté multijoueurs.

Rappelons que Magic est à l’origine un célèbre jeu de carte de stratégie, où le but est, à l’aide de monstres, d’artefacts et de terrains, de faire tomber les points de vie de votre adversaire à 0. Et le jeu vidéo ne déroge pas à la règle.

En effet, dans ce jeu un nombre total de 10 Decks pré-construits variés avec plusieurs combinaisons d’éléments sont à la disposition des joueurs. malheureusement ces decks ne peuvent pas être modifiés à 100%, et donc ils ne permettent qu’une personnalisation minime.
Au début cette liste est bien sûr vide, et un seul deck est à votre disposition (à savoir le deck blanc), et afin de débloquer les cartes manquantes de ce deck ainsi que les autres decks, il faudra passer par la campagne ou par la boutique afin d’acheter les déblocages.

     

Nous en venons enfin aux différents modes de jeux, on retrouve trois choix distinct qui sont : la campagne, le multijoueur et les parties personnalisées.

Mode solo

Tout d’abord, passons vite fait sur la campagne, comme dit précédemment elle vous permettra de débloquer les decks en battant les adversaires correspondant aux différents jeux, ainsi que les cartes qui s’obtiennent en remportant un duel avec le deck dont on veut débloquer les cartes.
On y retrouve 3 types de jeux qui sont, la campagne, qui se déroule avec des duels en 1Vs1 contre l’ordinateur, Archenemy et Vengeance.

Ensuite, on a le mode duel personnalisé, qui permet de faire des parties dans les 3 types de jeux du multi-joueur contre des bots.

  

Mode Multijoueurs

Maintenant attaquons nous à la partie qui nous intéresse, le multijoueur, composé de 3 types de parties, le free-for-all, le troll à deux têtes et l’archenemy.
Commençons par le free-for-all, ce type de partie peut se jouer jusqu’à 4 joueurs, en chacun pour soit.
Ensuite nous avons le troll à deux tête qui permet de faire des 2 contre 2.
Et pour finir le Archenemy qui lui permet de jouer à 3 joueurs en coopération contre l’ordinateur. on peut déplorer le fait de ne pas pouvoir faire tenir ce rôle à un joueur.

        

Pour participer à ces parties en multi-joueurs, plusieurs possibilitées s’offrent au joueur, tout d’abord le classique partie rapide qui permet de rejoindre une partie de façon aléatoire, la possibilité de créer des parties qui seront rejoint par d’autre joueurs via le menu partie personnalisée dans le mode multi-joueurs, et bien sûr la possibilité de jouer avec des amis.

Au niveau du gameplay, les tours de chaque joueur sont divisés en 3 phases distinctes, 2 phases appelées principales en début et fin de tour permettant de poser des cartes et des terrains, et une phase de combat, permettant les attaques. Ces phases sont rythmées par un chrono que le joueur peut stopper afin d’effectuer une action.
Un zoom qui fait automatiquement une pause permet de voir mieux les capacités des cartess qui sont illisibles sans cela, et lors d’un zoom, il est possible d’activer les capacités de la carte en question en cliquant sur le bouton “utiliser capacité”. Ce système reste relativement efficace et permet de gagner en beauté sur la table de jeu (notamment via un effet de profondeur) mais ralenti un peu la partie.

Malgré un nombre de decks qui peut paraitre limité, le jeu reste très fidèle au jeu de carte d’origine pour le plaisir des joueurs.

À propos du rédacteur
kelkun

Rédacteur de ZeroPing.FR

Processeur : Intel Core I7-2600K
Carte Mère : ASUS P8P67 EVO
Carte Graphique : Gigabyte GTX 980 TI g1
RAM : 2*8 Go G.skill