Preview/Review

Saints Row : Gat out of Hell

par 27 janvier 2015
Fiche Technique

Acheter ce jeu à prix réduit chez nos partenaires…

Version numérique (Instant Gaming) Version boîte (Amazon)

Genre

Action

Développeur

Deep Silver Volition, High Voltage Software

Éditeur

Deep Silver

Date de sortie

22 Janvier 2015

Points Positifs

  • Mode coopération
  • Le prix

Points Négatifs

  • Drôle mais sans plus
  • Répétitif
  • Dispensable

Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
7.0
5.8
Graphismes
6.5
5.0
Durée de vie
4.5
2.0
Intérêt
5.5
4.2
Avis du Rédacteur

Gat out of Hell manque d'humour et propose un titre qui fait sourire mais sans plus. Le mode coopération permet cependant quant à lui de faire l'intégralité du jeu à deux.

6.0
Note de la rédaction
4.3
Note des joueurs
3 notes
Vous avez déjà noté cet article
Réagissez à cet article
Yeah
33%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
67%
Mécontent
0%

Les Saints sont de retour encore une fois, et ceux malgré la destruction de la terre. C’est dans un “DLC” stand alone que l’on retrouve l’équipe de destructeurs massifs qui composent les Saints, et c’est en enfer que vous pourrez exercer vos capacités de destruction.

Il était une fois…

SaintsRowGatOutOfHell 2015-01-23 16-44-40-82

Il était une fois…

Alors que tout semble aller pour le mieux malgré la destruction de la Terre, tout va basculer lors d’un jeu divinatoire proposé par l’un de vos comparse. Cette petite séance de spiritisme se soldera par l’enlèvement du Président, encore une fois, mais ce coup ci par Satan lui même. C’est donc accompagné de Kinzie que vous pourrez aussi incarner que Gat se jette en enfer afin de sauver leur chef.

 

Il fait chaud ici

SaintsRowGatOutOfHell 2015-01-23 18-05-43-64

I believe I can fly…

La carte que vous pourrez arpenter est assez proche en terme de taille de celle de Saints Row IV, mais dans une version un peu plus caliente (chaude) !!! Effectivement, vous pourrez profiter d’un parc automobile démoniaque, de routes délabrées et abruptes, sans oublier les lacs de lave qui sont un peu partout.

La ville a une réelle identité graphique avec pas mal de rappels à l’enfer. Malheureusement, les décors sont un peu répétitifs pour certains, les ennemis peu variés, et les objectifs très similaires aux deux précédents volets.

En plus de tous ces changements, le jeu ne dispose pas de réelles quêtes principales, et les quêtes secondaires ne sont pas forcement très recherchées non plus. Mais comment avancer dans le jeu ? C’est très simple, à chaque fois que vous remplissez un objectif, que vous faites une épreuve, un défi ou autre… Cela remplit une jauge qui une fois pleine vous permet d’affronter le boss de fin. Il faut compter environ 3h30 pour en arriver à ce niveau là.

Délire !!!

SaintsRowGatOutOfHell 2015-01-23 18-35-50-40

Besoin d’une ambulance?

Ou pas. Le titre s’avère beaucoup moins déjanté par rapport à nos habitudes dans Saints Row. Pas de personnalisation, bien que certaines armes soient drôles rien d’extraordinaire, un humour moins marqué. En conséquence, on sourit par moment sans pour autant rire. Il manque donc une grande part de délire dans ce standalone, et pourtant tout les éléments étaient réunis pour.

De plus, bien que certaines épreuves soient drôles, la plupart des défis les plus déjantés ne sont plus de la partie, on retrouve un jeu trop sérieux dans lequel il manque le coté “no brain” qui a fait le succès de la série.

Conclusion

SaintsRowGatOutOfHell 2015-01-23 18-15-01-11

Et là, c’est le drame.

Gat out of Hell nous permet de retrouver Gat et Kinzie, et de pouvoir une fois de plus participer à la destruction massive de tout un empire, en l’occurrence l’enfer. Néanmoins le constat n’est pas forcement des plus positifs.

Le jeu ne s’avère pas forcement très fun, et est assez répétitif. On sent un réel manque de délire dans ce DLC Stand Alone ce qui le rend dispensable. Le gros point positif vient de la possibilité de coopération qui n’est pas limitée et permet de faire le jeu dans son intégralité.

Sans être extraordinaire, compte tenue du prix il reste correct, mais sans plus. Le manque d’humour déjanté, et l’absence de personnalisation réduit grandement l’intérêt du titre.

À propos du rédacteur
kelkun

Rédacteur de ZeroPing.FR

Processeur : Intel Core I7-2600K
Carte Mère : ASUS P8P67 EVO
Carte Graphique : Gigabyte GTX 980 TI g1
RAM : 2*8 Go G.skill