Preview/Review

Total War : Warhammer

par 10 juin 2016
Fiche Technique

Acheter ce jeu à prix réduit chez nos partenaires…

Version numérique (Instant-Gaming) Version boîte (Amazon)

Genre

Stratégie

Développeur

The Creative Assembly

Éditeur

Sega

Date de sortie

24 Mai 2016

Version

Commerciale

Points Positifs

  • Des batailles épiques !
  • Des unités uniques et nombreuses
  • Système de héros bien pensé
  • L'univers de Warhammer bien présent et exploité

Points Négatifs

  • Trop peu de factions
  • Bande-son pas assez présente
  • Scénario à la ramasse
  • Des détails à revoir

Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
8.0
Graphismes
7.0
Ambiance
7.0
Scénario
6.5
Durée de vie
9.0
Avis du Rédacteur

Un bon jeu warhammer comme on pouvait s'y attendre, mais à réserver surtout pour les fans.

8.5
Note de la rédaction
Note des joueurs
Vous avez déjà noté cet article
Réagissez à cet article
Yeah
0%
Content
100%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%

Partisans du chaos, fanatiques de l’empereur ou encore amis des nains, Total War : Warhammer est sorti et avec lui la richesse de la franchise de Games Workshop. De nombreux combats épiques nous attendent ainsi que de la gestion de territoires, mais cela en fait-il un bon jeu ?

Préparez-vous... au combat !

Préparez-vous… au combat !

 Un monde épique

Total War a toujours fait en sorte de sortir des jeux qui retracent notre Histoire, ici, ils ont l’occasion de suivre les traces laissées par Games Workshop. Cela nous offre déjà quelques races comme les Orks, les guerriers du chaos ou encore les nains. Toutes les factions et ce qu’elles impliquent sont le cœur du jeu et nous offrent un point de vue différent à propos de Total War. Tout simplement parce qu’il existe clairement une nouvelle liberté pour les développeurs qui ne sont plus forcés de coller à l’histoire humaine avec moins de contraintes que celle de Warhammer.

Si dans les précédents opus nous étions dans le classique pour ce qui concerne les unités, nous avons ici de nouvelles troupes qui rendent nos affrontements “épiques”. La simplicité de nos troupes laisse place à des créatures mythiques ainsi qu’à de l’ingénierie fantastique. Plus d’une quinzaine d’unités différentes par FACTION sont présentes et sont presque toutes utiles sur le long terme.
Il y a juste à voir les nains qui possèdent une ingénierie extraordinaire ainsi que des guerriers féroces pour gagner les batailles, les humains qui sont plus comme nous, mais avec de la magie.

Peau verte en vue !

Peau verte en vue !

Les Orks qui possèdent d’étranges créatures ainsi qu’un nombre alarmant de troupes ou tout simplement les vampires qui possèdent des monstres volants qui rendront toutes parties simples. Les Factions ont de grandes différences ainsi que des styles de jeu différents, ce qui rendra chaque partie intéressante. La difficulté est ici assez bien dosée, bien qu’il faudra sans doute recommencer une partie ou deux pour bien TOUT comprendre et ainsi avoir une certaine aisance. J’ai pris un grand plaisir à jouer la faction naine, mais il est clair qu’il existe une faction qui ne risque pas de perdre : Les comtes vampires.

  Héros de bataille

Les héros sont ici des points importants des batailles et ils le seront encore plus au fur et à mesure qu’ils gagnent des niveaux. Le but de base étant de les utiliser pour diriger nos troupes sur le champ de bataille en apportant un buff conséquent. Néanmoins, au fur et à mesure des niveaux gagnés, ils vont devenir plus importants et pourront être des unités de combats re-dou-tables. Chaque faction possède des héros différents ainsi que des unités différentes et c’est intéressant de voir que cela rend les batailles différentes. Cela force presque à ne pas utiliser la résolution de bataille automatique (que l’on fera uniquement pour gagner du temps). Cette dernière peut être trompeuse, le jeu pourra nous dire que nous n’avons que 25% de chance de gagner alors que si nous accomplissons cette épique bataille, nous la gagnerons sans problème. Il est juste dommage de voir que L’IA (L’ennemi est à votre gauche, arrêtez de regarder devant vous !) agit parfois bizarrement et que les combats dantesques manquent de lisibilité. Heureusement que tout cela reste épique.

 Gestion de territoire

Le royaume et les troupes nains s'étend

Le royaume et les troupes nains s’étendent

Combattre c’est bien, mais gérer ses conquêtes cela peut être pas mal non plus, surtout quand il s’agit d’un objectif de victoire. C’est néanmoins dommage de voir que c’est souvent les mêmes objectifs pour tout le monde comme par exemple voir une faction disparaître. Cela reste cependant une grande partie du jeu, bien que l’on peut préférer la partie combat épique.  La gestion sera importante pour la création d’unités avancées ainsi que pour la partie économique du jeu. Tout ce qui a fait la réputation des précédents Total War est présent et c’est sans doute tant mieux pour ne pas déstabiliser les anciens joueurs. Le problème étant que ce n’est réellement pas une partie de gestion simple et que les amateurs du genre vont sans doute galérer pour pouvoir sortir toute la puissance de leur faction.

 Éléments intéressants

Il existe bien des éléments communs aux factions, mais qui agissent différemment en fonction de laquelle nous jouons. La magie, la corruption font partis de ces éléments, mais c’est assurément des fonctions à découvrir soi-même. Le plus intéressant ici sera clairement L’IA qui bien qu’elle galère un peu durant les batailles reste intéressante durant la phase de gestion. Les alliances ainsi que les moments de commerces arrivent au bon moment et c’est généralement un plaisir de négocier. Le souci étant que nous avons l’impression que nos alliés sont moins forts que nos ennemis. Les Waaagh des Orks et l’arrivée du chaos sont des éléments à contre-carrer pour pouvoir survivre à ces géants du combat. L’arrivée du chaos est d’ailleurs une partie importante du scénario et il faudra s’être bien préparé pour pouvoir vaincre et survivre. En ce qui concerne la durée de vie de la campagne, il faudra clairement plus de 15h de jeu pour pouvoir terminer chaque scénario.

Tu vois Simb...Sir, ce que tu vois sur la carte sera à toi

Simb…Sir, ce que tu vois sur la carte sera à toi

  Conclusion

Warhammer et Total War mélangés donnent un bon jeu, c’est indéniable, mais il existe des détails quelques peu gênants. Il faut néanmoins admettre que le jeu est stable et qu’avec une bonne machine on aura aucun souci de chargement et autres. Le réel souci pourra venir d’une IA quelque peu à la ramasse, mais rien de bien méchant. Nous avons ici un jeu Warhammer qui sort du lot, bien que le studio aurait sans doute pu prendre plus de risques pour nous offrir plus de qualité. Bien que les factions et l’univers nous portent bien, il manque clairement “quelque chose” pour avoir un jeu exceptionnel, faute à un système qui ne nous implique pas plus que cela dans le scénario.
Heureusement, l’aspect diplomatique et les combats épiques à souhait nous offrent un jeu où l’on passera de nombreuses heures de plaisir. Merci à l’univers Warhammer et à ses créatures toutes plus fantastiques. L’univers de Games Workshop se porte bien à un Total War et on les remercie pour cet opus bien qu’on aurait aimé quelque chose de peut être légèrement différent.

À propos du rédacteur
Kuneru

Rédacteur de ZeroPing.FR

Processeur : i5-2500K @3.30GHZ
Carte Mère : MSI P67A-GD55 (révision B3)
Carte Graphique : MSI GTX 660
RAM : Corsair 4*3GB