Preview/Review

Wasteland 2

par 4 octobre 2014
Fiche Technique

Acheter ce jeu à prix réduit chez nos partenaires…

Version numérique (Instant-Gaming) Version boîte (Amazon)

Genre

RPG

Développeur

inXile Entertainment

Éditeur

inXile Entertainment

Date de sortie

18 septembre 2014

Version

Commerciale

Points Positifs
  • Décors et ambiance post-apocalyptique réussis
  • Durée de vie gigantesque
  • Des dialogues et des dialogues de partout !
  • Le système de compétences des personnages
  • Choix et décisions : un vrai RPG
Points Négatifs
  • Système de combat un peu trop simple
  • Graphismes dépassés
  • Pas fait pour tout le monde : aimer lire et être patient sont des atouts indispensables
Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
7.0
7.1
Graphismes
7.0
7.1
Durée de vie
9.0
8.6
Avis du Rédacteur

Wasteland 2 est globalement réussi et même s'il n'est pas exempt de défauts, ses qualités sont suffisamment rares pour en faire un incontournable des RPG.

8.0
Note de la rédaction
7.6
Note des joueurs
2 notes
Vous avez déjà noté cet article
Réagissez à cet article
Yeah
0%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%

Wasteland 2 est ce qu’on appelle un jeu de rôle, comparable à Divinity : Original Sin sorti il y a quelques mois. L’univers est cependant très différent car on se retrouve ici dans les terres désolées après une sorte d’apocalypse. Le premier et dernier jeu de la série est sorti en 1988, il est donc difficile de les comparer même si les papis en ont gardé un bon souvenir ! On pourrait comparer Wasteland 2 à un Fallout, oui on pourrait… mais il se démarque clairement de ce qui a déjà été fait. On a l’impression qu’inXile veut simplement nous raconter une histoire qui se déroule à l’intérieur d’un monde dévasté par les monstres et les machines, un monde où il faudrait rester lucide face aux situations de crise afin de survivre en faisant les bon choix, des choix pas forcément moraux…

WL2 2014-10-04 14-41-57-42I. DÉCOUVERTE

Avant d’aller sauver le monde (ou plutôt ce qu’il en reste), il vous faudra construire une équipe de choc de 4 rangers. Il y a des personnages prédéfinis mais vous pouvez aussi en créer vous-même afin de leur donner des compétences et caractéristiques un peu plus particulières et adaptées à votre style de jeu. Vous avez d’énormes possibilités de personnalisation car chaque personnage possède :

– des compétences pour tous les types d’armes (arme contondante, blanche, de poing, à énergie, lourde, corps à corps, fusils à pompe, d’assault, de précision et pistolets-mitrailleurs) de grandes possibilités à condition de ne jamais tomber en rade de balles…

– des compétences générales, comme l’indiquent leurs noms elles servent à pas mal de choses. “Gros dur”, “lèche-bottes” ou “petit malin” débloquent des choix de dialogues par exemple tandis que “force brute” permet d’enfoncer des portes à coup d’épaule.

– et enfin des compétences de connaissances (chirurgie, crochetage, désarmement d’alarme, explosifs, forçage de coffres, informatique, mécano, réparateur de grille-pain et secourisme) qui permettent de débloquer des coffres ou des portes, réparer des objets endommagés ou soigner, réanimer ses compagnons, etc…

WL2 2014-10-03 20-14-02-64Bien sûr pendant votre aventure vous serez amené à rencontrer des gens qui voudront rejoindre votre escouade le temps d’une mission, leurs compétences -surtout au début du jeu- pourront vous être d’une grande aide même si lorsque vous pensez être coincé, le jeu est prévu de sorte qu’il y ait une autre solution de secours (il ne faut pas non plus tirer dans tous les sens et jeter ses trousses de soin par terre). Mais il est aussi fait pour que vous vous creusiez les méninges car entre le manque de soins, de balles et les échecs de vos compétences, il va falloir s’accrocher !

Les néophytes du RPG risquent d’avoir un peu de mal au début avec Wasteland 2 et ont même de fortes de chance de perdre leurs premières parties car la distribution des points de compétences doit être fait d’une manière très réfléchie, afin de ne jamais se retrouver bloqué. A ne pas mettre entre toutes les mains donc vous être prévenus, mais ça n’en fait pas du tout un mauvais jeu pour autant, au contraire certains risquent d’adorer le concept un peu old-school.

WL2 2014-10-03 19-58-42-98II. GAMEPLAY, GRAPHISMES & DIFFICULTÉ

Côté graphismes ce sera vite expédié car en étant honnête si on regarde bien les textures, c’est quand même très vieillot. Mais il faut reconnaître que l’ambiance post-apocalyptique est bien retranscrite et que l’on aimerait pas être à la place de nos quatre rangers. Les cartes sont truffées de coffres, caisses et autres conteneurs qui ne demandent qu’à être ouverts, il y a également des murs ou des obstacles à détruire pour pouvoir accéder à d’autres zones. Pas très beau mais univers riche et réaliste, c’est déjà bien suffisant vu les moyens du studio de développement (un peu moins de 3 millions d’euros réunis par Kickstarter).

Au niveau des combats, c’est du très classique quand on voit le reste du jeu même si la dimension tactique est présente. Ils se déroulent au tour par tour et c’est du “case par case” avec des points d’action à utiliser, on peut en reporter jusqu’à deux au tour suivant du personnage. Il faudra privilégier le combat au corps à corps ou aux armes qui n’ont pas besoin de munitions pour vaincre les ennemis les plus faibles, selon la difficulté elles peuvent devenir une denrée très rare sachant que chaque arme a ses propres munitions évidemment; essayez de jouer au cow-boy avec une balle de sniper ça fait tout drôle ! bah non ça fait rien du tout…

WL2 2014-10-04 13-56-08-33On peut cependant regretter qu’il y ait aussi peu d’obstacles lors des combats et que l’IA soit dépourvu d’un sens tactique semblable au vôtre. Les ennemis classiques auront tendance à vous faciliter la vie et à être assez prévisible au bout d’un moment.

Pour ce qui est de la difficulté, préparez-vous à manger des points cardinaux à tout va mais heureusement, vous avez une boussole ! Attendez-vous également à devoir faire beaucoup d’allers-retours sur une même map, mais aussi sur votre journal de quêtes : chaque phrase qui se trouve sur ce journal ou qui est prononcée par un PNJ peut être un indice, un élément crucial à votre avancement, soyez donc le plus attentif possible.

Les trajets entre les différentes zones se déroulent au milieu des terres désolées, un immense désert où on peut croiser des pillards ou autres ennemis, des zones nucléarisées et heureusement des oasis qui vous serviront à ne pas mourir desséché car les déplacements vous coûtent de l’eau, beaucoup d’eau.

WL2 2014-10-04 15-24-27-79III. CONCLUSION

Wasteland 2 est une réussite qui plaira sans aucun doute aux fans des Fallout et autres RPG. Sa durée de vie, l’ambiance proposée et le scénario sont des qualités indéniables, mais il est probable et compréhensible que certains joueurs n’auront pas envie ou n’oseront pas franchir le pas à cause des graphismes dépassés et de la difficulté proposée, qui sans être trop élevée, est clairement un cran au-dessus des jeux de notre époque.

À propos du rédacteur
Neftys

Rédacteur à la retraite

Processeur : Intel Core i5-4670K
Carte Mère : MSI Z87-G45 GAMING
Carte Graphique : Nvidia GeForce GTX 770
RAM : 2×4 Go