Preview/Review

SimCity

par 30 janvier 2013
Fiche Technique

Acheter ce jeu à prix réduit chez nos partenaires…

Version numérique (Instant-Gaming) Version boîte (Amazon)

Genre

Gestion

Développeur

Maxis

Éditeur

Electronic Arts

Version

Closed Beta

Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
Intérêt
Note de la rédaction
Note des joueurs
1 note
Vous avez déjà noté cet article
Réagissez à cet article
Yeah
0%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%

Introduction

nightimeskyline

Qu’est ce que Sim City ?

L’idéal pour commencer, est de partir sur de bonnes bases. Vous verrez qu’il s’agit d’une règle d’or dans ce jeu. Pour ceux qui ne connaîtraient pas Sim City, et bien sachez simplement qu’il s’agit d’un jeu de gestion dans lequel vous incarnerez le maire d’une ville qu’il faudra développer. Pour ce faire, il faudra organiser infrastructures, bâtiments publics, budgets et population. Et ce n’est pas toujours tache facile, suivant les objectifs que l’on se fixe.

Quel est l’intérêt d’un tel jeu ?

Comme son nom l’indique, “Sim City” est ce que l’on pourrait appeler une simulation. Les fans acquèreront sans doute le nouveau titre dans la lignée des prédécesseurs tandis que les novices se lanceront peut être dans une découverte mise en forme et travaillée pour eux. L’idée étant de s’amuser tout en laissant libre cour à sa créativité.

Sur le plan technique

university_city

Le gameplay

Le gros point fort de ce nouvel opus, réside à mon avis dans le gameplay. Cette fois-ci, l’utilisation des caméras, le placement des bâtiments et des structures est plus aisé, plus rapide et offre moins de déboires que dans les versions précédentes. Parfois, il fallait s’y reprendre à plusieurs fois pour placer un bâtiment dans le bon angle, en payant les frais de démolition puis les frais de reconstruction à chaque tentative ce qui pouvait être ennuyeux. Désormais, vos axes de transit servent de guides principaux, eux même placés à l’aide de quadrillage paramétrables Ce qui vous permet, d’optimiser les alignements, les courbes des axes ainsi que leurs longueurs, mais aussi de bâtir un cadastre des plus efficace et original d’un même coup sans s’arracher les cheveux. La version bêta m’a donné l’eau à la bouche de ce côté là, sachant qu’auparavant tout cela manquait un peu de délicatesse et d’intuition. Désormais c’est chose faite, la bête est plus aisée à prendre en main.

Les graphismes

Un autre point positif, est celui des graphismes. Le nouveau moteur “Glass Box” utilisé pour la développement du jeu est tout simplement bluffant. Il faut savoir que ce type de jeu lorsqu’on pousse les graphismes à fond, à tendance à vite battre de l’aile du fait de la charge importante générée. Lorsque le rendu est poussé à son maximum l’environnement et la vie qui s’en dégage est juste bluffant. On appréciera voir les voitures passer à la taille d’une fourmi et se retrouver coincées dans les embouteillages, ou bien se rapprocher pour presque voir leurs conducteurs se lancer des gentillesses comme cela est fréquent sur nos chers périphériques parisiens.

Le contenu

La bêta fermée du jeu nous interdisait d’utiliser tous les bâtiments, et beaucoup d’entre eux n’apparaissaient pas même dans les menus. Si les développeurs, qui ont l’air aussi passionnés que les fans dans mon genre de la série, tiennent leurs promesses nous auront droit avec ce titre à tout un tas de choses inimaginables. Et on l’espère, apportez nous du rêve. Faites nous fantasmer sur des possibilités sans limites, qui feront de nos petites villes à venir des villes de caractère et à l’aspect unique!

Sur le plan pratique

simcity_gamescom_digitaldelux_frenchset

Ce nouvel opus reflète à mon humble avis l’ambition des studios EA Maxis à permettre à n’importe quel type de joueur à s’essayer à la vie de maire. En effet, l’interface et la maniabilités et l’accessibilité du contenu vont permettre aux joueurs même débutants de s’acclimater facilement. C’est un bon point dans un sens, car après tout arrive avec la nouvelle version de Sim City l’interaction entre villes. C’est quoi ça, exactement ? Et bien, désormais et comme précisé votre ville fera désormais partie d’un véritable monde interactif ouvrant tout un tas de nouvelles possibilités. En effet, de nouveaux paramètres tels que les mouvements de tourisme, les mouvements d’emploi et les besoins individuels des villes font leur apparition. Bien entendu, chacune de vos actions ou de vos mesures influenceront tout votre entourage. Cela rajoute encore plus d’intérêt au jeu, de se dire que je pourrais construire une cité industrielle ultra polluante, et envahir la ville de Blood avec mes gaz nocifs ! D’autres intérêts eux, seront économiques, politiques voire démographiques.

En conclusion

simcity_gamescom_limitededition_evil_dr._vu_lair

Ce que j’ai vu m’a beaucoup plu. Pour quelqu’un comme moi, qui suis d’une nature assez difficile sur les jeux auxquels je joue (ND Bl00d : en même temps plus difficile que Silenar, tu meurs), et donc très méfiant quant à ce que je pourrais acheter en terme de jeu vidéo, je peux vous affirmer que j’achèterai ce titre dès sa sortie tant il m’a séduit. Jusque là, j’attendrais avec impatience sa venue, un peu comme l’on attend la venue d’un messie ! Et je souhaite sincèrement, que ce soit le cas. On fait confiance aux petits gars de chez Maxis pour nous créer la bonne surprise de l’année dans le domaine ! Bien entendu, l’idéal sera pour ceux qui n’ont pas la même opinion que moi d’aller l’essayer et de se faire leur propre idée.

À propos du rédacteur
Silenar

Rédacteur à la Retraite

Processeur : Intel Core i7 950 @3.07GHZ Oc
Carte Mère : Gigabyte X58A-UD5 OcHz
Carte Graphique : Gigabyte GTX 780 Lightning OC Black Edition
RAM : 3*6 Go Corsair DDR3 Platinum Pro