Preview/Review

Risen 2 : Dark Waters

par 29 juin 2012
Fiche Technique

Acheter ce jeu à prix réduit chez nos partenaires…

Version numérique (Instant Gaming)

Genre

RPG

Développeur

Piranha Bytes

Éditeur

Deep Silver

Date de sortie

26 avril 2012

Version

Commerciale

Points Positifs
  • Graphismes très bien réalisés, et textures bien détaillées
  • Cohérence de l'époque respectée
  • Histoire prenante
Points Négatifs
  • Un système de combat souffrant de multiples défauts.
  • Le positionnement de la caméra en cas de chute quelque soit la hauteur.
  • Une difficulté trop punitive même en facile.
Score
Note de la rédaction
Note des joueurs
Noter ici
Gameplay
4.0
4.0
Graphismes
9.0
9.0
Durée de vie
7.0
7.0
7.5
Note de la rédaction
6.7
Note des joueurs
1 note
Vous avez déjà noté cet article
Réagissez à cet article
Yeah
0%
Content
0%
Surpris
0%
Triste
0%
Mécontent
0%

Oyés moussaillons,

Hissez la grand-voile, choquer les écoutilles, on prend le large dans la brumeuse histoire de Risen 2. Tel un vieux loup de mer armé de votre sabre d’abordage, et d’une bouteille de rhum (pour les imprévus), et attaquons de suite la review de ce jeu qui m’a lassé perplexe.

Histoire

Pour ce qui est de l’histoire, qui est pour le coup assez prenante et bien tourné, vous êtes un soldat de l’inquisition et là, c’est le drame, un grand malheur incarné par un démon dénommé “Mara” voulant juste détruire la race humaine. Vous êtes alors chargés d’infiltrer les pirates, afin de vous emparer des armes des titans pour combattre cette engeance démoniaque.

Vous vous alliez donc avec Barbe d’acier, grâce à l’intervention de sa fille “préférée” (oh non il va tout spoil).

Je vous ai compris !!! Donc je ne vais pas en raconter plus.

Graphisme et ambiance

Je dois dire qu’en démarrant le jeu pour la première fois j’ai été impressionné par la réalisation graphique, ainsi que l’ambiance sonore du jeu qui en plus d’être cohérents, sont très travaillés.

Les textures sont assez détaillées, pas de compression abusive, ou de format de mauvaise qualité. Les jungles sont très riches en plantes, et les plages riches en sable 😆 . Les particules sont bien gérées, mais on peut malgré tout regretter un flou assez poussé, ou dans certaines zones un brouillard le remplaçant.

        

Pour ce qui est des vêtements, des maisons, bateaux et autres éléments du décor, cela reste toujours bien détaillé et agréable à regarder.

L’ambiance sonore souffre quant à elle de certains enregistrements qui sont pris avec une mauvaise isolation, ce qui les rend faux, mais cela reste que sur de très rare cas, et ne gène pas au déroulement du jeu.

Gameplay

On rentre dans le vif du sujet, on va donc pouvoir enfin parler du fonctionnement du jeu. Tout d’abord comme tout RPG, il y a toujours un système de quêtes que l’on trouve en parlant aux différents PNJ, ou en faisant des actions les déclenchant.

Pour ce qui est du personnage, celui ci est doté d’attributs avec une touche d’originalité apportée par l’attribut Vaudou, ce qui est pour moi un bon point car cela change des archétypes de base tels que guerrier, archer…

     

Pour les déplacements on est à pied, et si on a fait l’acquisition d’une carte, on peut se téléporter aux différentes villes rencontrées. de plus on peut se déplacer en bateau entre les différentes îles, ce qui permet de varier les décors en gardant la cohérence du jeu.

Pour finir, et pour une fois pas vraiment le meilleur, le système de combat. Au début du jeu, on vous lâche une épée en main, a faire de petites quêtes, puis au bout de quelque minutes, un ennemi enfin, tout content je me suis dit je vais le démonter, le démembrer de ma lame, et non, je meurs comme un noob. Bon pas de problèmes, je me reprends, me dit que je suis nul et passe la difficulté en normal et j’y retourne d’un pas ferme et décidé et je… re-meurs. Ok, je suis vraiment mauvais, donc je met en facile et j’y retourne, le combat fait rage, j’arrive enfin à tuer mon ennemie en ayant perdu les 3/4 de ma vie X(

Eh oui, car le système de combat bien que partant sur une bonne idée en faisant des vrais combats d’escrimes, est très mal équilibré, car les ennemis ne sont pas affectés par vos coups de façon visuels, donc même en ayant paré un coup et en contre-attaquant vous n’êtes pas en position de force. Qui plus est quand vous croisez des ennemis tel que des goules, là c’est l’anarchie, même un petit singe peut vous mettre en difficulté. Par contre quand un ennemi vous tape, vous ne pouvez absolument rien faire à part regarder votre personnage se faire taper. De plus, la plupart des combats se jouent sur votre “pour parler” qui est tout simplement le skill le plus abusé du jeu, ou alors avec une partie de cache cache avec la lance des titans.

Conclusion

Malgré une histoire cohérente et intéressante, des décors bien réalisé et des idées à foison, on peut être vite rebuter par le système de combat, car celui-ci se veut très punitif, et un mauvais équilibrage de vos réactions face au coups, comparés à ceux des ennemis, rend ces combats long, fastidieux, et souvent désagréables.

Pour avancer, vous devrez vous équiper d’un nombre considérable de consommables et de patience, ce qui est dommage pour un jeu ayant une réalisation finale relativement bien.

Donc, pour les plus patients et persévérants, le jeu est vraiment sympathique, mais un joueur voulant juste ce détendre frisera la crise de nerf de mourir à cause d’un système de combat pas forcement bien facile.

À propos du rédacteur
kelkun

Rédacteur de ZeroPing.FR

Processeur : Intel Core I7-2600K
Carte Mère : ASUS P8P67 EVO
Carte Graphique : Gigabyte GTX 980 TI g1
RAM : 2*8 Go G.skill